Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, le gaz au plus bas depuis deux mois

Prix du pétroleLondres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi, après avoir approché la veille leur plus bas niveau depuis huit mois, pris entre les craintes de récession et l'incertitude qui plane autour de l'offre d'or noir, tandis que le gaz recule à un plus bas en deux mois.
Vers 12H45 GMT (14H45 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre prenait 0,26%, à 92,24 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en octobre, dont c'est le dernier jour de cotation, grappillait quant à lui 0,05%, à 85,77 dollars.

"Les prix du pétrole se sont stabilisés (...) alors que les investisseurs évaluent les perspectives mondiales qui s'assombrissent, les taux d'intérêt devant encore augmenter cette semaine, ce qui devrait limiter la demande globale", commente Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Le Comité de politique monétaire de la Fed, la banque centrale des États-Unis doit annoncer sa décision de politique monétaire mercredi.

"Son objectif premier est de contenir l'inflation, même si cela doit se faire au prix d'une douleur économique à court terme", explique Tamas Varga, de PVM Energy.

Les marchés s'attendent à une nouvelle forte hausse des taux d'intérêt, qui pourrait alors peser sur la demande.

Pour Susannah Streeter, les prix sont toutefois soutenus par l'assouplissement des restrictions liées au Covid en Chine, "l'immense ville de Chengdu ayant été libérée et 21 millions de personnes ayant été autorisées à reprendre leur vie", affirme-t-elle.

A Hong Kong, le chef de l'exécutif a promis mardi des annonces concernant la levée, très attendue par les habitants et le secteur économique, des strictes restrictions sanitaires en vigueur depuis plus de deux ans, même si la ville applique une version plus souple de la stratégie chinoise "zéro Covid".

Autre facteur de soutien, l'OPEP+ (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés) n'a pas rempli son objectif d'août, produisant 3.583 millions de barils par jour de moins que l'objectif annoncé, selon un document interne cité par l'agence Reuters.

De quoi rappeler "une fois de plus aux marchés les conditions difficiles dans lesquelles nous continuons d'opérer", et remettant les préoccupations quant à l'offre sur le devant de la scène, souligne Craig Erlam, analyste chez Oanda.


🔥 Sur le marché du gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, référence du marché européen évoluait à 188,005 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir touché un plus bas en près de deux mois à 169,790 euros.

"Cela est vraisemblablement dû avant tout à l'augmentation des stocks de gaz", estiment les analystes de Commerzbank.

Selon eux, "les installations de stockage de gaz en Europe sont désormais remplies à un peu moins de 86%, ce qui est supérieur à la moyenne sur cinq ans".
(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise, le gaz au plus bas depuis deux mois



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 11:28

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres:iranienne

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite