Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, la persistance de l'inflation fait craindre pour la demande

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mardi après la publication d'un indicateur américain signalant le maintien de l'inflation à un rythme très élevé, un développement qui fait craindre une récession et un affaissement de la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a perdu 0,88%, pour clôturer à 93,17 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en octobre a lui lâché 0,53%, à 87,31 dollars.

"Le CPI a tué la poule aux oeufs d'or", a commenté Robert Yawger, de Mizuho, au sujet de l'indice des prix qui est ressorti en hausse de 0,1% en août sur un mois, alors que les économistes attendaient une baisse de 0,1%.

Avant la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI), les cours du brut étaient résolument orientés à la hausse et se sont retournés brutalement. "C'est un événement qui présage d'une destruction de la demande" de pétrole, selon l'analyste.

Selon cet indice publié par le département du Travail, l'inflation a de nouveau ralenti en août aux États-Unis, à 8,3% sur un an grâce à la forte baisse des prix de l'essence, mais elle est supérieure à ce qui était attendu à cause notamment des prix de l'alimentation qui continuent de flamber.

"L'inflation se révèle beaucoup plus inquiétante" que prévu "et cela augmente le risque de voir la Fed (banque centrale américaine) pousser l'économie américaine vers une récession", a fait valoir Edward Moya, d'Oanda, dans une note.

"Les traders s'attendent à ce que le marché connaisse une passe difficile car le consommateur va nettement faiblir du fait du niveau élevé de l'inflation de base" (hors énergie et alimentation), a expliqué l'analyste.

Pour Robert Yawger, la séquence qui s'amorce est d'autant plus mauvaise que la demande d'essence était déjà attendue en baisse, alors que vient de s'achever la saison estivale, marquée par une augmentation des déplacements.

"La situation n'est pas bonne, en particulier avec l'arrivée du rapport sur les stocks" américains, mercredi, que le consensus des analystes établi par l'agence Bloomberg voit montrer une hausse conséquente des réserves (+1,85 million de barils).

Si les stocks grimpent à nouveau, après le bond surprise de 8,8 millions de barils la semaine précédente, "cela met encore davantage de pression sur le brut, et d'un seul coup, vous risquez de retomber vers le plus bas de sept mois de la semaine dernière", touché par le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., prévient Robert Yawger.

Après avoir décroché de plus de 3% en séance, les cours du brut ont néanmoins limité leurs pertes mardi.


Pour Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown, la publication de prévisions de demande inchangées par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour 2022 et 2023 a empêché que le marché ne glisse davantage.

L'OPEP voit toujours la demande relevée de 3,1 millions de barils par jour (mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) en 2022, à 100,03 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains., et de 2,7 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. en 2023, à 102,73 mb/j MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains..

La menace de voir l'OPEP et ses alliés de l'accord OPEP+ réduire de nouveau leur production pour enrayer la chute de prix continuait aussi de peser sur le marché.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, la persistance de l'inflation fait craindre pour la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    mercredi 28 février 2024 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite