Menu
A+ A A-

Analyse du marché pétrolier en août 2022 : impact sur les cours du mazout en Belgique

PetroleBruxelles: Encore aujourd’hui, le mazout est le combustible utilisé par des milliers de belges pour le chauffage. L’inflation observée sur la quasi-totalité des secteurs n’ayant pas épargné l’énergie, il devient primordial de suivre régulièrement, non seulement, l’évolution des prix journaliers du mazout mais également de garder un œil sur les facteurs extérieurs qui peuvent l’affecter.
Le mois d’août a été rythmé par des fluctuations importantes à la hausse comme à la baisse du prix du mazout de chauffage en Belgique. Il a ainsi pu être observée une ouverture du mois sur un prix relativement bas contrairement au prix observé au début du mois de juillet (1,33470€). Le mois se clôture cependant avec une nette hausse continue à partir du coût le plus bas observé le 10.

🇧🇪 Évolution du prix du mazout : Août 2022

Prix du mazout en Belgique - Aout 2022

Tout comme les mois précédents, le prix du mazout de chauffage en Belgique a été influencé par des facteurs extérieurs.

Malgré de nombreuses actions de négociations menées sur le plan géopolitique, le cours du pétrole brut reste élevé et les perspectives sont loin d’être prometteuses. Entre la Russie et l’Arabie saoudite, dont les actions en matière de pétrole brut affectent directement l’Europe, il y’a fort à faire.

La première semaine d’août s’est ouverte avec le baril du Brent à environ 103,92 $ en raison d’appréhensions liées à une récession à venir et des problèmes d’approvisionnement. Cette situation devient de plus en plus préoccupante dans plusieurs pays à l’approche de l’hiver.

Malgré tout, la deuxième semaine d’août a été marquée par une baisse non négligeable pour atteindre son niveau le plus bas à 1,1071€ le 10. Baisse qui a été de courte durée puisque le cours est reparti à la hausse sur les dernières semaines du mois jusqu’à atteindre le niveau le plus haut (1,3787€) le 31 août avant de diminuer de nouveau sur les premiers jours de septembre.

Les variations du prix du mazout correspondent presque systématiquement aux variations du prix du pétrole brut qui pendant la deuxième semaine d’août avaient atteint leur niveau d’avant l’agression de l’Ukraine par la Russie. En effet, ce prix est lui-même influencé par plusieurs facteurs dont le principe de l’offre (qui reste restreinte) et de la demande (plus la demande est forte et l’offre réduite plus le prix augmente), les évènements géopolitiques, ainsi que les taxes et autres coûts liés à la logistique et à la distribution. Le fait qu’il existe un prix officiel fixé par l’État, bien que bénéfique, ne résous pas le problème de l’inflation observée sur le secteur.

La hausse observée sur les dernières semaines d’août coïncide avec la fluctuation à la hausse observée sur le prix du pétrole brut. Nouvelle augmentation liée à la suspension de la livraison du gaz russe pour raison de maintenance, auquel viennent se greffer les besoins envisagés pour l’hiver. Plusieurs gouvernements appellent déjà à des économies d’énergies en prévision d’éventuelles pénuries.


⤵ Prévisions

Il est toujours difficile de faire des prévisions au vu du contexte actuel. La tendance à la baisse des premiers jours de septembre se confirmera-t-elle ? les prix repartiront ils à la hausse aussitôt ? les différents États acteurs trouveront ils un accord pour mitiger la situation ? Autant de questions auxquelles il n’est pas possible de répondre avec certitude. Il n’en demeure pas moins que les prix observés aujourd’hui sont de loin supérieurs à ceux que l’on pouvait observer il y’a un an et il est peu probable que cela change en septembre.

L’hiver apportera sans doute son lot de conséquences sur la fluctuation des cours. Un prochain bulletin reviendra sur le détail des évènements et leurs conséquences sur le prix du mazout de chauffage en Belgique au cours du mois de septembre.

Commenter Analyse du marché pétrolier en août 2022 : impact sur les cours du mazout en Belgique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite