Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond, achevant une 2e semaine de repli

cours du petroleZurich: Les prix du pétrole poursuivaient vendredi le rebond entamé la veille après une glissade de dix jours. Malgré la résistance alimentée par la menace du président russe Vladimir Poutine d'arrêt des exportations d'hydrocarbures, les cours de l'or noir se dirigeaient vers une 2e semaine de baisse d'affilée.
Peu avant 08h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre se négociait à 89,469 dollars, en légère hausse de 0,36%. Reste que sur une semaine, son prix s'est contracté de 4,02% et de 7,22% sur un mois. Jeudi soir, il valait 89,15 dollars, en progression de 1,3%.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en octobre, ils prenaient 0,44% à 83,905 dollars, après avoir gagné la veille au soir 1,95%. Mercredi, les deux références du marché de l'or noir avaient clôturé à leur plus bas niveau depuis janvier. En dix jours, le WTI avait fondu de 16%.

"Il semble que les cours du brut se débattent" après avoir encaissé, depuis fin août, une série d'attaques justifiées par les craintes d'une récession mondiale, a expliqué, dans une note, Edward Moya d'Oanda. "On pourrait avoir trouvé un plancher." "Le mouvement de vente était allé trop loin", a abondé à l'AFP Daniel Ghali de TD Securities.

Pour l'analyste, le reflux des dernières semaines est, avant tout, dû à des retraits massifs d'investisseurs, qui avaient joué sur la flambée de l'or noir depuis février. Ces sorties ont diminué la liquidité du marché et accentué sa volatilité. L'effet sur les prix de l'anxiété relative au retournement du cycle économique a, dès lors, été démultipliée, a fait valoir Daniel Ghali.

La menace, proférée mercredi par Vladimir Poutine, d'un arrêt complet des exportations russes d'hydrocarbures en cas d'entrée en vigueur de mécanismes de plafonnement des prix voulus par l'Union européenne et le G7 continuait d'alimenter la légère hausse des prix.

Le rebond a poussé le marché à faire totalement fi de la hausse massive et surprise des stocks commerciaux de brut aux États-Unis, qui était théoriquement de nature à faire baisser les cours. Alors que les analystes attendaient une baisse de 1,9 million de barils durant la semaine achevée le 2 septembre, les stocks ont grimpé de 8,8 millions de barils, l'augmentation la plus marquée depuis cinq mois.

La portée de cette hausse est relativisée par la baisse conjuguée de 7,5 millions de barils des réserves stratégiques. La volatilité du marché reste considérable et pourrait inciter l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ à intervenir, selon les analystes de JPMorgan.


Pour eux, "une réduction allant jusqu'à un million de barils par jour" de la production du groupe OPEP+ pourrait être nécessaire pour enrayer la spirale baissière des prix et réaligner le marché physique avec les marchés à terme, qui semblent déconnectés actuellement". A l'issue de sa réunion de lundi, le groupe OPEP+ s'était contenté d'annoncer une diminution de 100'000 barils par jour en octobre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son rebond, achevant une 2e semaine de repli



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite