Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond, achevant une 2e semaine de repli

cours du petroleZurich: Les prix du pétrole poursuivaient vendredi le rebond entamé la veille après une glissade de dix jours. Malgré la résistance alimentée par la menace du président russe Vladimir Poutine d'arrêt des exportations d'hydrocarbures, les cours de l'or noir se dirigeaient vers une 2e semaine de baisse d'affilée.
Peu avant 08h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre se négociait à 89,469 dollars, en légère hausse de 0,36%. Reste que sur une semaine, son prix s'est contracté de 4,02% et de 7,22% sur un mois. Jeudi soir, il valait 89,15 dollars, en progression de 1,3%.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en octobre, ils prenaient 0,44% à 83,905 dollars, après avoir gagné la veille au soir 1,95%. Mercredi, les deux références du marché de l'or noir avaient clôturé à leur plus bas niveau depuis janvier. En dix jours, le WTI avait fondu de 16%.

"Il semble que les cours du brut se débattent" après avoir encaissé, depuis fin août, une série d'attaques justifiées par les craintes d'une récession mondiale, a expliqué, dans une note, Edward Moya d'Oanda. "On pourrait avoir trouvé un plancher." "Le mouvement de vente était allé trop loin", a abondé à l'AFP Daniel Ghali de TD Securities.

Pour l'analyste, le reflux des dernières semaines est, avant tout, dû à des retraits massifs d'investisseurs, qui avaient joué sur la flambée de l'or noir depuis février. Ces sorties ont diminué la liquidité du marché et accentué sa volatilité. L'effet sur les prix de l'anxiété relative au retournement du cycle économique a, dès lors, été démultipliée, a fait valoir Daniel Ghali.

La menace, proférée mercredi par Vladimir Poutine, d'un arrêt complet des exportations russes d'hydrocarbures en cas d'entrée en vigueur de mécanismes de plafonnement des prix voulus par l'Union européenne et le G7 continuait d'alimenter la légère hausse des prix.

Le rebond a poussé le marché à faire totalement fi de la hausse massive et surprise des stocks commerciaux de brut aux États-Unis, qui était théoriquement de nature à faire baisser les cours. Alors que les analystes attendaient une baisse de 1,9 million de barils durant la semaine achevée le 2 septembre, les stocks ont grimpé de 8,8 millions de barils, l'augmentation la plus marquée depuis cinq mois.

La portée de cette hausse est relativisée par la baisse conjuguée de 7,5 millions de barils des réserves stratégiques. La volatilité du marché reste considérable et pourrait inciter l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ à intervenir, selon les analystes de JPMorgan.


Pour eux, "une réduction allant jusqu'à un million de barils par jour" de la production du groupe OPEP+ pourrait être nécessaire pour enrayer la spirale baissière des prix et réaligner le marché physique avec les marchés à terme, qui semblent déconnectés actuellement". A l'issue de sa réunion de lundi, le groupe OPEP+ s'était contenté d'annoncer une diminution de 100'000 barils par jour en octobre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son rebond, achevant une 2e semaine de repli


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite