Menu
A+ A A-

Le pétrole limite sa hausse après l'annonce de l'arrêt prolongé de Nord Stream

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, mais leur élan a été limité par l'annonce du prolongement de l'arrêt du gazoduc Nord Stream, qui fait craindre pour l'économie européenne et la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a gagné 0,71%, pour clôturer à 93,02 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour livraison en octobre, a lui pris 0,30%, 86,87 à dollars.

Le pétrole était parti bille en tête vendredi, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. prenant même jusqu'à 3,20%, sous l'effet de plusieurs vents portants, en premier lieu le blocage du dossier iranien, selon John Kilduff, d'Again Capital.

Les États-Unis ont estimé jeudi que la réponse de Téhéran au texte soumis par l'Union européenne pour relancer l'accord sur le nucléaire iranien n'était "malheureusement (...) pas constructive".

La veille, le président français Emmanuel Macron avait fait part de son espoir qu'un compromis soit trouvé "dans les prochains jours".

"Je ne suis pas sûr que tout le monde partage son optimisme", a commenté, dans une note, Craig Erlam, d'Oanda.

Outre l'Iran, le marché a été stimulé par l'approche de la prochaine réunion, lundi, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l'accord OPEP+.


"La récente chute des cours est une incitation (pour le groupe) à envisager une baisse de leur production", a estimé John Kilduff.

Le ministre saoudien de l'Énergie, Abdelaziz ben Salmane a ouvert la porte, il y a dix jours, à cette hypothèse, qui a depuis reçu le soutien de plusieurs pays membres.

Pour l'analyste, les cours ont profité aussi de l'annonce d'un accord du G7 sur le plafonnement du prix du pétrole russe exporté, qui se veut pourtant, entre autres, une façon de faire baisser le tarif moyen de l'or noir.

"Le marché pense que les Russes ne vont pas accepter" ce mécanisme, selon John Kilduff.

"Ils préféreront arrêter les approvisionnements plutôt que vendre à un prix bas fixé arbitrairement", ce qui mettrait l'offre sous tension et ferait monter les cours.

Mais l'avancée des prix du début de séance vendredi a été étouffée par l'annonce de la prolongation de l'arrêt du gazoduc Nord Stream, qui assure l'essentiel des livraisons de gaz russe à l'Europe.

Le groupe Gazprom a justifié ce prolongement, alors que les livraisons devaient initialement reprendre samedi après trois jours de maintenance, par la nécessité de réparer une turbine défectueuse.

Le marché craint que l'aggravation de la crise énergétique en Europe ne fasse encore grimper les cours du gaz naturel, déjà proches de leurs records, "ce qui va freiner l'industrie, ce qui pourrait occasionner une récession en Europe", selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Cette appréhension conjuguée à la récente vague de nouveaux confinements en Chine fait planner l'ombre d'un retournement de l'économie et d'une déprime de la demande de pétrole, selon l'analyste.

Le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, a clôturé avant l'annonce de Gazprom et n'a donc pas intégré ce nouveau développement. Il a fini en baisse de plus de 12%.

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite sa hausse après l'annonce de l'arrêt prolongé de Nord Stream



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite