Menu
A+ A A-

Le pétrole limite sa hausse après l'annonce de l'arrêt prolongé de Nord Stream

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, mais leur élan a été limité par l'annonce du prolongement de l'arrêt du gazoduc Nord Stream, qui fait craindre pour l'économie européenne et la demande d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a gagné 0,71%, pour clôturer à 93,02 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour livraison en octobre, a lui pris 0,30%, 86,87 à dollars.

Le pétrole était parti bille en tête vendredi, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. prenant même jusqu'à 3,20%, sous l'effet de plusieurs vents portants, en premier lieu le blocage du dossier iranien, selon John Kilduff, d'Again Capital.

Les États-Unis ont estimé jeudi que la réponse de Téhéran au texte soumis par l'Union européenne pour relancer l'accord sur le nucléaire iranien n'était "malheureusement (...) pas constructive".

La veille, le président français Emmanuel Macron avait fait part de son espoir qu'un compromis soit trouvé "dans les prochains jours".

"Je ne suis pas sûr que tout le monde partage son optimisme", a commenté, dans une note, Craig Erlam, d'Oanda.

Outre l'Iran, le marché a été stimulé par l'approche de la prochaine réunion, lundi, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l'accord OPEP+.


"La récente chute des cours est une incitation (pour le groupe) à envisager une baisse de leur production", a estimé John Kilduff.

Le ministre saoudien de l'Énergie, Abdelaziz ben Salmane a ouvert la porte, il y a dix jours, à cette hypothèse, qui a depuis reçu le soutien de plusieurs pays membres.

Pour l'analyste, les cours ont profité aussi de l'annonce d'un accord du G7 sur le plafonnement du prix du pétrole russe exporté, qui se veut pourtant, entre autres, une façon de faire baisser le tarif moyen de l'or noir.

"Le marché pense que les Russes ne vont pas accepter" ce mécanisme, selon John Kilduff.

"Ils préféreront arrêter les approvisionnements plutôt que vendre à un prix bas fixé arbitrairement", ce qui mettrait l'offre sous tension et ferait monter les cours.

Mais l'avancée des prix du début de séance vendredi a été étouffée par l'annonce de la prolongation de l'arrêt du gazoduc Nord Stream, qui assure l'essentiel des livraisons de gaz russe à l'Europe.

Le groupe Gazprom a justifié ce prolongement, alors que les livraisons devaient initialement reprendre samedi après trois jours de maintenance, par la nécessité de réparer une turbine défectueuse.

Le marché craint que l'aggravation de la crise énergétique en Europe ne fasse encore grimper les cours du gaz naturel, déjà proches de leurs records, "ce qui va freiner l'industrie, ce qui pourrait occasionner une récession en Europe", selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Cette appréhension conjuguée à la récente vague de nouveaux confinements en Chine fait planner l'ombre d'un retournement de l'économie et d'une déprime de la demande de pétrole, selon l'analyste.

Le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, a clôturé avant l'annonce de Gazprom et n'a donc pas intégré ce nouveau développement. Il a fini en baisse de plus de 12%.

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite sa hausse après l'annonce de l'arrêt prolongé de Nord Stream


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite