Menu
A+ A A-

Le pétrole flanche encore avant l'Opep+, sur fond de craintes de récession

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi, dans un contexte d'érosion de la demande et de restrictions anti-Covid en Chine, en attendant la réunion des pays exportateurs de l'Opep+.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 1,65% à 94,06 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en octobre, perdait quant à lui 1,59% à 88,13 dollars.

Les deux références mondiales du brut ont connu en août leur troisième baisse de prix mensuelle consécutive, pâtissant des perspectives économiques sombres.

De nombreuses grandes banques centrales "continuent de resserrer agressivement leur politique monétaire et de nouvelles épidémies de Covid dans les grandes villes chinoises de Shenzhen, Guangzhou et Dalian ont placé des millions de personnes sous le coup d'un confinement strict", résume John Plassard, analyste chez Mirabaud.

L'activité manufacturière du pays, grand importateur de brut, s'est d'ailleurs effondrée en août, lestée par les restrictions anti-Covid et une canicule sans précédent qui a entraîné des pénuries d'électricité, selon un indice indépendant publié jeudi.

"Décrire la tendance du marché comme violente, volatile ou incertaine est devenu un cliché, mais cela ne rend pas cette déclaration moins exacte", souligne Tamas Varga, de PVM Energy, rappelant que des forces contraires s'affrontent depuis des semaines sur le marché pétrolier.

Les investisseurs attendent désormais lundi la réunion des ministres de l'Energie des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+), pour que l'alliance décide de sa politique de production.


"Le ministre saoudien de l'énergie a déclaré que le cartel pourrait réduire sa production si l'Iran conclut un accord nucléaire avec l'Occident et rétablit ses exportations", rappelle John Plassard, car d'un retour de l'accord iranien résulterait la levée de certaines sanctions contre Téhéran.

"C'est la détermination de l'OPEP+ à soutenir les prix, ainsi que la possibilité d'un changement de combustible, qui devraient permettre de fixer un plancher (...) sur le marché", affirme Tamas Varga.
Sur le marché du gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, référence européenne, s'échangeait à 231 euros le mégawattheure (MWh), poursuivant sa baisse malgré l'interruption des livraisons russes via le gazoduc Nord Stream 1, l'Europe ayant fait état de réserves plus rapidement remplies que prévu.

"Si les flux russes de Nord Stream reprennent aux niveaux actuels après la maintenance de trois jours en septembre, l'Europe pourrait être en mesure de passer cet hiver et le suivant sans réduction de la demande", estime Massimo Di Odoardo, analyste chez Wood Mackenzie.
(c) AFP

Commenter Le pétrole flanche encore avant l'Opep+, sur fond de craintes de récession



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite