Menu
A+ A A-

Les tensions sur l'offre font monter le pétrole, le gaz s'offre un répit

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension lundi, sur un marché qui craint une chute des approvisionnements, tandis que le gaz naturel a bénéficié du premier signal positif de l'Allemagne depuis longtemps.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a gagné 4,05%, pour finir à 105,09 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en octobre, il a pris 4,24%, à 97,01 dollars.

Pour Edward Moya, d'Oanda, le marché a été tiré par la crainte d'une possible détérioration de la crise Libyenne, ainsi que d'une réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Des affrontements entre groupes armés ont fait 32 morts dans la capitale Libyenne, Tripoli, depuis vendredi.

C'est le résultat, selon des médias locaux, d'une tentative, vaine, de l'homme fort de l'Est du pays, le maréchal Khalifa Haftar, de déloger le gouvernement du Premier ministre Abdelhamid Dbeibah.

"Une guerre civile (en Libye) mettrait en danger les exportations Libyennes", a prévenu Edward Moya, qui se montaient à environ 1,1 million de barils par jour l'an dernier, selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les cours étaient aussi portés par la perspective d'une possible annonce d'une réduction de la production des membres de l'OPEP et de leurs alliés de l'accord OPEP+, lors de leur prochaine réunion, le 5 septembre.

L'ouverture, en ce sens, du ministre saoudien de l'Énergie, Abdelaziz ben Salmane, il y a une semaine, a été soutenue depuis par d'autres membres, notamment l'Irak, le Koweït ou les Émirats arabes unis.

Robert Yawger, de Mizuho, s'attend à ce que le groupe mette à exécution cette menace et réduise d'un demi-million de barils par jour son objectif de production, malgré la nette remontée des prix depuis. Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a ainsi pris près de 14% en une semaine.

"Ils sont déjà 2,5 millions de barils en dessous de leur objectif actuellement", faute de capacités, "donc rien ne va changer", a argué l'analyste, pour qui cette décision ne modifierait donc pas la quantité d'or noir en circulation.

Autre foyer d'inquiétude, l'Irak, sixième producteur mondial, où des heurts ont eu lieu lundi dans la Zone Verte de Bagdad, siège des institutions, investie par les partisans du leader chiite Moqtada Sadr.


A tous ces éléments s'est ajouté un nouvel obstacle à la résurrection de l'accord sur le nucléaire iranien.

Le président iranien Ebrahim Raissi a estimé que relancer l'accord n'aurait "pas de sens" sans la clôture de l'enquête de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les sites non déclarés de l'Iran.

"Les spéculateurs ont le sentiment que rien ne va venir dans l'immédiat", a commenté Robert Yawger. "C'est un signal pour pousser encore plus à la hausse."
Sur le marché du gaz naturel, le TTF néerlandais, référence du marché européen, a dévissé et perdu jusqu'à 21% en séance, avant de se redresser un peu.

Pour Robert Yawger, c'est le résultat direct de l'annonce, par l'Allemagne, que ses réserves de gaz se remplissaient "plus vite que prévu", selon le ministre de l'Économie et du Climat Robert Habeck.

L'objectif de remplir 85% des réserves de stockage d'ici octobre, fixé par le gouvernement allemand, devrait être atteint dès début septembre, selon le ministre.

Mais pour l'analyste, le marché devrait se tendre de nouveau dès mercredi avec la fermeture, pour maintenance, du gazoduc Nord Stream 1, qui assure l'essentiel de l'approvisionnement de l'Europe en gaz russe.

(c) AFP

Commenter Les tensions sur l'offre font monter le pétrole, le gaz s'offre un répit



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 08 février 2023 à 22:23

    Le pétrole grimpe malgré la hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, du fait de perturbations dans...

    mercredi 08 février 2023 à 17:20

    🛢️ USA : les stocks hebdo de pétrole brut augmentent de 2,4 …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté de 2,4 millions de barils la semaine dernière aux...

    mercredi 08 février 2023 à 17:15

    TotalEnergies fait miroiter de nouveaux rabais à la pompe en…

    Paris: Après l'annonce de profits record réalisés en 2022, publiés quand le diesel approche 2 euros le litre, TotalEnergies a fait miroiter...

    mercredi 08 février 2023 à 17:08

    L'Iran prévoit un baril à 100 dollars en 2023

    Téhéran: Selon Afshin Javan, représentant iranien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les prix du pétrole pourraient remonter à 100...

    mercredi 08 février 2023 à 12:10

    Le pétrole grimpe sur les espoirs de reprise de la demande e…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, dopés par les espoirs grandissants de reprise de...

    mercredi 08 février 2023 à 08:30

    Totalenergies enregistre le meilleur bénéfice de son histoir…

    La défense: Dans le sillage des autres majors pétrolières, le groupe français Totalenergies a annoncé mercredi un bénéfice net dopé par le...

    mercredi 08 février 2023 à 07:45

    Equinor : résultat record en 2022 grâce à la flambée des cou…

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié mercredi des résultats record pour 2022 grâce à la flambée des cours, ce...

    mardi 07 février 2023 à 22:25

    Le pétrole grimpe pour la deuxième séance d'affilée

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi pour le deuxième jour d'affilée, en partie à cause de la fermeture...

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 8 février 2022 Les bénéfices des cinq majors (Shell, Chevron, ExxonMobil, BP et TotalEnergies) devraient dépasser 150 milliards de dollars en 2022, et même plus de 180 milliards sans compter la perte causée par le retrait de BP de Russie, s'attirant les foudres des gouvernements et ONG, en pleine crise énergétique et climatique.

    🔎 Prix du baril sous les 80 $ : accalmie de passage

    Le lundi 06 février 2023

    Le baril de pétrole a chuté de 4 dollars, au prix du Brent, dans la journée de vendredi. Il a baissé juste en-dessous des 80 $, et a peu bougé depuis lors. La chute a eu lieu après la publication des chiffres de l’emploi, qui semblent trop positifs - et donc signaler plus de resserrement par la banque centrale américaine.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇷🇺 L'Asie prend le contrôle des prix du pétrole Russe

    Le mardi 07 février 2023

    Moscou: Le marché asiatique a pris le dessus sur l'Europe en termes de fixage des prix pour le mélange pétrolier russe phare de l'Oural, selon Igor Sechin, directeur général de Rosneft. lors de l'India Energy Week.

    Lire la suite