Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond, l'enthousiasme se calme sur l'Iran

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une seconde séance de hausse marquée jeudi, stimulés par des achats d'opportunité, de bonnes nouvelles de la demande américaine et un certain scepticisme quant à l'imminence d'un accord sur le nucléaire iranien.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a progressé de 3,13%, pour clôturer à 96,59 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en septembre, a gagné 2,71%, à 90,50 dollars.

"On a eu droit à une correction durant une semaine et demi et le rapport d'hier (sur les stocks américains) a été l'occasion de remettre les compteurs à zéro", a expliqué Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report.

Des spéculateurs qui avaient parié à la baisse sur l'or noir ont ainsi pris quelques bénéfices et d'autres opérateurs se sont réengagés, après que le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a clôturé mardi à son plus bas niveau depuis près de 7 mois, soit avant le début de l'invasion de l'Ukraine.

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont fondu de 7,1 millions de barils la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), alors que les analystes prévoyaient une légère hausse de 800.000 barils.

La demande américaine de produits pétrolier a décollé de près de 9% sur une semaine et se situe quasiment au même niveau que l'an dernier à la même époque.

Pour Edward Moya, d'Oanda, la succession d'indicateurs macroéconomiques robustes cette semaine a également "dopé l'optimisme vis-à-vis d'une accélération de la demande de brut".


Quant à l'offre, le marché a prêté attention aux déclaration du nouveau secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Koweïtien Haitham Al-Ghais, selon lequel le groupe n'exclut rien pour sa réunion du 5 septembre, y compris une réduction de sa production.

Quant aux négociations sur le nucléaire iranien, "le marché avait commencé à intégrer la possibilité d'un accord, mais le manque de nouvelles informations a rendu les traders plus sceptiques", a relevé, dans une note, Bart Melek, de TD Securities.

L'Union européenne et les États-Unis étudient, depuis mardi, la réponse de l'Iran au document soumis par l'UE, qui fait l'objet de plusieurs réserves de la République islamique. Rien n'a filtré depuis.

"La prochaine nouvelle" relative à ces négociations "dictera la direction des prix du pétrole", selon Stephen Schork.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit son rebond, l'enthousiasme se calme sur l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite