Menu
A+ A A-

Le pétrole fléchit, entre récession et potentiel retour du brut iranien

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mercredi, plombés par un potentiel retour du brut iranien sur le marché avec la négociation de l'accord sur le nucléaire, mais également par les craintes de récession qui menacent la demande.
Vers 09H35 GMT (11H35 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 0,86% à 95,48 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 0,85%, à 89,73 dollars.

Les cours du brut flanchaient légèrement en raison "des signaux positifs provenant des négociations sur le nucléaire iranien", selon Craig Erlam, analyste chez Oanda.

L'Union européenne attend de Téhéran et de Washington une "décision rapide" sur le compromis final élaboré à Vienne pour sauver l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, moribond depuis le retrait des États-Unis, a déclaré mardi le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Même si "les choses semblent plus prometteuses que depuis de nombreux mois", M. Erlam rappelle toutefois que les négociations ont déjà échoué alors qu'un accord semblait proche.

En parallèle, selon Stephen Brennock de PVM Energy, "la crainte d'une destruction de la demande due à la récession est le principal moteur des prix".

"Les données sur les stocks ont peut-être donné un nouveau petit coup au brut", souligne Craig Erlam, la fédération de professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API) ayant estimé mardi soir que les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté de 2,156 millions de barils.


Le marché attend désormais la publication de l'état des stocks américains de pétrole par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), réputée plus fiable que celle de l'API.

"Nous pourrions donc avoir une autre surprise à la hausse qui pourrait peser davantage sur le prix" comme la semaine précédente, note Craig Erlam.

Les analystes tablent toutefois sur une baisse de 1 million de barils des réserves commerciales de brut et de 1,1 million de barils pour l'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Mais M. Brennock note que des facteurs poussant les prix à la hausse demeurent bien présents.

Mardi, les livraisons de pétrole russe à trois pays européens via l'Ukraine ont été interrompues après le refus d'une transaction bancaire liée aux sanctions visant Moscou.

Si "la prime de risque géopolitique attribuée à l'invasion de l'Ukraine par la Russie" semble avoir été annulée, "un rappel brutal a été fait (...) que la crise, qui en est à son sixième mois, ne s'est pas calmée et qu'elle rend l'équilibre pétrolier mondial fragile", affirme l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fléchit, entre récession et potentiel retour du brut iranien



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    Pétrole: la Russie annonce une coupe de sa production de 471…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite