Menu
A+ A A-

Le pétrole faiblit avec les craintes de récession et de ralentissement de la demande

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse lundi, après une semaine de lourdes pertes, toujours affaiblis par les perspectives sombres quant à l'économie mondiale, pesant sur la demande en brut.
Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 0,57% à 94,38 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 0,62%, à 88,46 dollars.

"La pression à la baisse sur le prix du pétrole provient uniquement d'un affaiblissement des prévisions de la demande, les marchés se préparant à une contraction économique potentiellement forte", commente Sophie Lund-Yates, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Les gains des deux références mondiales du brut, déclenchés par l'invasion russe de l'Ukraine, sont annulés "car la hausse des taux d'intérêt et le refroidissement consécutif qu'elle devrait avoir sur les économies mondiales l'emportent sur les questions précédentes concernant le manque d'offre causé par le conflit", poursuit-elle.

Jeudi, la Banque d'Angleterre (BoE)a annoncé une hausse de ses taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, mesure drastique pour contrer l'inflation qui s'accélère et va, selon elle, plonger le Royaume-Uni en récession pour plus d'un an.

La BoE suit l'exemple de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne, qui ont choisi de monter leurs taux de respectivement 0,75 et 0,50 point de pourcentage en juillet.


Toutefois, "l'offre reste relativement restreinte", prévient Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

D'autant que mercredi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+) n'a annoncé qu'une maigre augmentation de l'offre de 100.000 barils par jour pour septembre.

"Dans le même temps, le groupe de producteurs a souligné le manque de capacité de production de réserve", rappelle M. Brennock.

Mais tous ces facteurs qui d'ordinaire feraient grimper les cours n'ont pas réussi à l'emporter sur les préoccupations relatives à la demande liées à la récession.

"On pourrait même aller jusqu'à dire que la prime de guerre s'est évaporée", conclut l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole faiblit avec les craintes de récession et de ralentissement de la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite