Menu
A+ A A-

Le pétrole en berne après l'Opep+ et les stocks américains

cours de cloture du petroleLondres: Les prix du pétrole ont fortement baissé mercredi malgré la décision des pays exportateurs de pétrole de l'OPEP+ d'augmenter leur production, mais de façon quasi dérisoire, et après le net gonflement des réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, a perdu 3,73% à 96,78 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en septembre est tombé de 3,98% à 90,66 dollars.

Les pays de l'OPEP+ -- l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés -- ont décidé "d'augmenter la production (...) de 100.000 barils par jour pour le mois de septembre" lors d'une réunion par visioconférence à Vienne, a annoncé l'alliance dans un communiqué mercredi.

Mais cette mince augmentation, "la plus petite de l'histoire de l'OPEP+, ne fera pas grand-chose pour aider la crise énergétique mondiale en cours", a ironisé Edward Moya, analyste pour Oanda interrogé par l'AFP.

D'autant qu'une "augmentation des quotas n'est pas synonyme d'augmentation de la production", a fait remarquer Edward Gardner, de Capital Economics, l'alliance ne parvenant pas régulièrement à remplir ses objectifs de production fixés.

L'OPEP+ n'a en effet retrouvé ses niveaux de production pré-pandémie que sur le papier.

"Il est probable que l'administration Biden se sente déçue, étant donné que ses appels à l'Arabie saoudite ont donné peu de résultats", a affirmé à l'AFP Han Tan, analyste chez Exinity.

Loin de ses propos sur un État "paria" en raison de l'assassinat du journaliste dissident Jamal Khashoggi, Joe Biden s'est rendu pour la première fois en tant que président des États-Unis en Arabie saoudite mi-juillet, espérant convaincre Ryad d'ouvrir ses vannes de brut.

Cette augmentation quasi dérisoire de la production du groupe peut être vue comme "un geste symbolique" vers le président américain, estime Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.


Mais les analystes affirment globalement qu'il sera difficile pour Joe Biden de présenter la décision comme une victoire.

En parallèle, les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont nettement augmenté la semaine dernière (+4,5 millions de barils), de manière inattendue, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), accentuant immédiatement les pertes des deux références du brut.

"La demande d'essence a été très faible. C'est assez brutal", a réagi Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

"Cela montre que la consommation d'essence n'est pas revenue à son niveau d'avant la pandémie de Covid-19", a souligné l'analyste, alors que le marché misait au contraire sur une forte saison des déplacements aux États-Unis cet été après l'éteignoir de la pandémie.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en berne après l'Opep+ et les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    jeudi 18 juillet 2024 à 12:30

    Le pétrole hésite, en proie à des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, partagés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les données économiques...

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite