Menu
A+ A A-

Le pétrole oscille et finit en ordre dispersé

cours du petroleNew York: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi, entre craintes de récession aux Etats-Unis et perspective d'un ralentissement des hausses de taux de la Fed, les perturbations de l'offre restant toujours en toile de fond.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a avancé de 0,48% à 107,14 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois a lâché quant à lui de 0,86%, à 96,42 dollars.

Le Produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a marqué le pas au deuxième trimestre accusant un repli de 0,9%, plus que prévu, et dans la foulée d'un premier trimestre déjà négatif. "Il y a des craintes de récession dans l'air", notait Bill O'Grady de Confluence Investment.

Mais la Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé mercredi ses taux directeurs de 75 points de base, une décision largement anticipée, éloignant l'inquiétude d'un tour de vis plus sévère d'un point total de pourcentage et admettant qu'elle pourrait ralentir ces hausses de taux si nécessaire.

Une hausse des taux de la Fed pour juguler l'inflation signifie habituellement un soutien au dollar, faisant baisser le pouvoir d'achat des investisseurs en pétrole utilisant d'autres devises, mais ravive également les craintes quant à la demande, pouvant conduire à un ralentissement économique. Le billet vert jeudi est resté plutôt stable.

Mercredi, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) avait fait état dans son rapport hebdomadaire sur les stocks commerciaux d'or noir des États-Unis, d'une baisse de 4,5 millions de barils de brut alors que les analystes s'attendaient à un repli moindre.

A cette baisse inattendue s'ajoute un nouveau prélèvement de 5,6 millions de barils dans les réserves stratégiques américaines.


Ce bilan des stocks américains avait nettement dynamisé les prix de l'or noir la veille qui avaient pris plus de 2%.

En parallèle, les baisses de livraison de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream ont, comme annoncé, baissé mercredi à près de 20% des capacités du gazoduc, alertant sur de potentielles nouvelles coupures d'approvisionnement en hydrocarbures russes.

"Dans le climat géopolitique et économique actuel, incertain et turbulent, les vents dominants peuvent changer de direction rapidement", tempère cependant Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, rappelant que le marché "est déchiré entre les craintes liées à l'économie et à la demande et les inquiétudes concernant l'offre".

Le prix du gaz naturel européen s'est stabilisé à 199,15 euros le mégawattheure. Mercredi, il avait dépassé les 225 euros.

(c) AFP

Commenter Le pétrole oscille et finit en ordre dispersé



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite