Menu
A+ A A-

Le pétrole oscille et finit en ordre dispersé

cours du petroleNew York: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi, entre craintes de récession aux Etats-Unis et perspective d'un ralentissement des hausses de taux de la Fed, les perturbations de l'offre restant toujours en toile de fond.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a avancé de 0,48% à 107,14 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois a lâché quant à lui de 0,86%, à 96,42 dollars.

Le Produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a marqué le pas au deuxième trimestre accusant un repli de 0,9%, plus que prévu, et dans la foulée d'un premier trimestre déjà négatif. "Il y a des craintes de récession dans l'air", notait Bill O'Grady de Confluence Investment.

Mais la Réserve fédérale américaine (Fed) a relevé mercredi ses taux directeurs de 75 points de base, une décision largement anticipée, éloignant l'inquiétude d'un tour de vis plus sévère d'un point total de pourcentage et admettant qu'elle pourrait ralentir ces hausses de taux si nécessaire.

Une hausse des taux de la Fed pour juguler l'inflation signifie habituellement un soutien au dollar, faisant baisser le pouvoir d'achat des investisseurs en pétrole utilisant d'autres devises, mais ravive également les craintes quant à la demande, pouvant conduire à un ralentissement économique. Le billet vert jeudi est resté plutôt stable.

Mercredi, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) avait fait état dans son rapport hebdomadaire sur les stocks commerciaux d'or noir des États-Unis, d'une baisse de 4,5 millions de barils de brut alors que les analystes s'attendaient à un repli moindre.

A cette baisse inattendue s'ajoute un nouveau prélèvement de 5,6 millions de barils dans les réserves stratégiques américaines.


Ce bilan des stocks américains avait nettement dynamisé les prix de l'or noir la veille qui avaient pris plus de 2%.

En parallèle, les baisses de livraison de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream ont, comme annoncé, baissé mercredi à près de 20% des capacités du gazoduc, alertant sur de potentielles nouvelles coupures d'approvisionnement en hydrocarbures russes.

"Dans le climat géopolitique et économique actuel, incertain et turbulent, les vents dominants peuvent changer de direction rapidement", tempère cependant Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, rappelant que le marché "est déchiré entre les craintes liées à l'économie et à la demande et les inquiétudes concernant l'offre".

Le prix du gaz naturel européen s'est stabilisé à 199,15 euros le mégawattheure. Mercredi, il avait dépassé les 225 euros.

(c) AFP

Commenter Le pétrole oscille et finit en ordre dispersé



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    New York: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie des...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite