Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, freiné par les hausses de taux des banques centrales

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole oscillaient entre gains et pertes lundi, freinés par les hausses des taux directeur des banques centrales mondiales qui pourraient éroder la demande, quand les inquiétudes quant à l'offre semblent légèrement s'apaiser.
Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre prenait 0,51% à 103,73 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, grappillait quant à lui 0,42% à 95,10 dollars.

"Les prix du pétrole se négocient à la baisse (...) alors que le marché se prépare à une nouvelle hausse des taux d'intérêt américains mercredi", commente Victoria Scholar, analyste chez Interactive Investor.

La banque centrale américaine (Fed) devrait en effet procéder à une quatrième forte hausse de ses taux directeurs pour faire ralentir l'inflation, mais en tentant d'éviter de provoquer une récession.

Or, "une action agressive de la Fed pour combattre l'inflation pourrait ajouter aux pressions sur l'économie mondiale et réduire la demande mondiale d'énergie, en particulier si elle induit une récession américaine", affirme l'analyste.

La Banque centrale européenne (BCE) a "rejoint le mouvement de resserrement de la politique monétaire avec une hausse des taux plus importante que prévu (jeudi, ndlr), ce qui pourrait encore freiner l'activité économique et la demande de pétrole", souligne Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

Quant aux inquiétudes concernant l'offre, elles ont été "tempérées par la reprise des flux de gaz russe vers l'Europe sur le gazoduc Nord Stream, après une maintenance", poursuit-il.


Vendredi, la Compagnie nationale Libyenne de pétrole (NOC) a annoncé que la production de pétrole s'élevait actuellement à 860.000 barils par jours, contre 560.000 barils par jours avant la levée de l'état de force majeure sur certains terminaux.

Depuis mi-avril, six gisements et terminaux pétroliers majeurs avaient été fermés par des groupes Libyens proches du camp de l'Est, qui réclamaient notamment une "répartition équitable" des recettes pétrolières.

La compagnie a également affirmé s'efforcer d'augmenter la production pour la ramener au taux normal de 1,2 million de barils par jour en deux semaines.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite, freiné par les hausses de taux des banques centrales



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite