Menu
A+ A A-

Le pétrole continue de remonter, la menace russe sur le gaz se précise

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré lundi leur troisième séance de hausse consécutive, sur un marché qui n'a reçu aucun soulagement de la visite du président américain Joe Biden au Moyen-Orient et craint l'arrêt prolongé des exportations de gaz russe vers l'Europe.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, a gagné 5,05%, pour clôturer à 106,27 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), avec échéance en août, a lui pris 5,13%, à 102,60 dollars, clôturant au-dessus de 100 dollars pour la première fois depuis une semaine.

"Les prix du brut sont revenus à leur place, au-dessus de 100 dollars le baril, après que le voyage du président Biden au Moyen-Orient n'a débouché sur aucun engagement", a observé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a indiqué lundi que le sujet du pétrole n'avait même pas été évoqué lors du sommet qui a réuni, samedi, Joe Biden et les dirigeants de plusieurs pays arabes, à Jeddah.

"Comme prévu, le président Biden n'a rien accompli, à part de se ridiculiser, lui et les États-Unis, devant les Saoudiens", a commenté Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman a bien, néanmoins, mentionné le pétrole dans un discours, laissant entendre que le royaume ne pourrait pas relever significativement sa production, à court ou long terme.

Selon lui, l'Arabie saoudite table sur 13 millions de barils par jour d'ici 2027, contre 12 aujourd'hui, mais ne pourra pas aller au-delà, faute de capacités suffisantes, selon des propos rapportés par l'agence saoudien SPA.


"On a eu une correction qui nous a fait descendre sous 100 dollars le baril", en grande partie liée à la peur d'une récession et d'une chute de la demande, "mais maintenant, on revient à la réalité, et rien n'a changé", selon Stephen Schork.

La demande reste forte et l'offre toujours contrainte par la guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie.

Selon l'agence Reuters, le géant Gazprom s'est déclaré en situation de force majeure auprès d'un client, ce qui signifie qu'il indique ne pouvoir honorer ses engagements de livraison de gaz du fait de circonstances exceptionnelles.

La nouvelle a encore fait monter d'un cran la tension autour du gazoduc Nord Stream, principal pourvoyeur de gaz naturel à l'Europe, actuellement arrêté pour maintenance et dont le fonctionnement devait théoriquement reprendre jeudi.

"A mesure que l'été défile et qu'on approche de l'automne, il semble que l'arrivée d'une crise (énergétique majeure) ne soit qu'une question de temps", a estimé, dans une note, Vladimir Petrov, de Rystad Energy.

(c) AFP

Commenter Le pétrole continue de remonter, la menace russe sur le gaz se précise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 04 décembre 2022 à 14:40

    L'Opep+ choisit le statu quo dans un contexte instable

    Vienne: Les pays producteurs de pétrole de l'Opep+ ont maintenu dimanche leurs quotas de production dans un climat très incertain, à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite