Menu
A+ A A-

Le pétrole limite ses pertes grâce à prises de bénéfices et achats à bon compte

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont limité leurs pertes jeudi après un nouveau plongeon initial, grâce à des prises de bénéfice et des achats à bon compte, mais le marché garde la récession en tête et reste orienté à la baisse.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre s'est effrité de 0,47%, pour clôturer à 99,10 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, il a reculé de 0,53%, à 95,78 dollars.

L'or noir a brièvement décroché, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. frôlant même le seuil de 90 dollars, en-dessous duquel il n'est plus descendu depuis début février, avant l'invasion de l'Ukraine.

"Les banques centrales remontent leurs taux comme des folles pour contenir l'inflation. Les négociants en matières premières ont l'air de penser qu'ils vont y parvenir, mais au prix d'une récession mondiale", a commenté, dans une note, Carl Weinberg, de High Frequency Economics.

Une récession entraînerait une contraction de la demande de pétrole, ce qui ferait baisser les prix.

Pour Michael Lynch, de Strategic Energy & Economic Research, les opérateurs digéraient aussi le rapport hebdomadaire sur les stocks américains de pétrole, qui a fait ressortir une hausse inattendue des réserves d'essence et une chute de la demande.

L'alerte de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), également mercredi, sur les premiers signes d'essoufflement de la demande du fait des prix élevés, ajoutait à cette appréhension.


Le brut était aussi mis sous pression par l'escalade du dollar, monnaie dans laquelle est libellé l'essentiel des transactions sur ce marché.

Le rebond de fin de séance est largement dû, selon Michael Lynch, a des prises de bénéfices d'opérateurs qui avaient spéculé sur la baisse des cours.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a ainsi perdu plus de 15 dollars le baril en dix jours, l'occasion pour ces traders de solder leurs positions et de racheter du pétrole, pour empocher la différence entre le cours actuel et celui, supérieur, auquel ils se sont engagés à vendre.

Pour Robert Yawger, de Mizuho, le mouvement a aussi été occasionné par des achats à bon compte.

La stabilisation des prix autour de 95 dollars le baril pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. est aussi liée, selon lui, à l'expiration, vendredi, d'une partie des contrats à terme pour livraison en août.

Les plus grosses positions, à l'achat et à la vente, se situent à ce seuil, ce qui crée une incitation à se rapprocher de ce seuil, a expliqué l'analyste.

Au-delà, malgré les contraintes sur l'offre, "la tendance est à la baisse", estime Robert Yawger. "C'est difficile de voir un scénario positif, qui entraînerait un rebond."

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite ses pertes grâce à prises de bénéfices et achats à bon compte


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 04 décembre 2022 à 14:40

    L'Opep+ choisit le statu quo dans un contexte instable

    Vienne: Les pays producteurs de pétrole de l'Opep+ ont maintenu dimanche leurs quotas de production dans un climat très incertain, à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite