Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise, pas de soulagement attendu du déplacement de Biden

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont stabilisés mercredi, au lendemain d'une chute, sur un marché toujours prisonnier d'une offre insuffisante et qui n'attend pas de soulagement du déplacement du président américain au Moyen-Orient.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a grappillé 0,08%, pour clôturer à 99,57 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, a terminé en hausse de 0,47%, à 96,30 dollars.

"Les prix ont rebondi après l'effondrement d'hier", a constaté, dans une note, Edward Moya, d'Oanda, au lendemain d'une séance qui avait vu Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. décrocher de plus de 7%.

Les opérateurs sont passés outre les chiffres du rapport hebdomadaire sur les stocks américains de pétrole, qui ont montré une hausse surprise de 3,3 millions de barils, alors que les analystes attendaient une contraction de 1,5 million.

Le document de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a également fait état d'une augmentation de 5,8 millions de barils des stocks d'essence, quand les prévisions tablaient sur un recul d'un million.

"Ce rapport était clairement défavorable aux prix" de l'or noir, a commenté Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report. Il a néanmoins prévenu qu'il était "difficile d'accorder trop d'importance à des chiffres sur une semaine".

"La forte hausse des stocks d'essence et la chute de la demande ont causé un certain émoi, mais on avait vu une demande très forte avant le week-end férié" de la fête nationale, début juillet, a abondé Matt Smith, de Kpler. "Le chiffre d'aujourd'hui reflète simplement une gueule de bois."


Le marché a aussi fait peu de cas du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), selon lequel la flambée des prix du carburant commence à peser sur la demande mondiale de pétrole.

Malgré le repli de mardi, "les traders sont toujours face à un marché tendu, qui ne verra probablement pas, à court terme, de chute marquée de la demande de brut", selon Edward Moya, pour qui "la probabilité d'une récession violente est faible".

"On est dans une fourchette autour de 95 dollars pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et je pense qu'on va y rester" à court terme, a expliqué Stephen Schork.

Les opérateurs espéraient peu de la visite de Joe Biden au Moyen-Orient, lors de laquelle il doit rencontrer le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et évoquer, entre autres, la question du pétrole.

"Je ne m'attends à rien de positif", a lancé Stephen Schork. "Vous ne pouvez pas rompre les relations avec quelqu'un pendant un an et demi et espérer qu'il vous aide quand vous avez besoin qu'il remonte la production."

(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise, pas de soulagement attendu du déplacement de Biden


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite