Logo

USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut et d'essence

cours du petroleNYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), un mouvement relativisé, une nouvelle fois, par la forte baisse des réserves stratégiques.
Durant la semaine achevée le 8 juillet, les stocks commerciaux d'or noir se sont accrus de 3,3 millions de barils en net, alors que les analystes attendaient une contraction de 1,5 million, pour s'établir à 427,1 millions.

Dans le même temps, les réserves stratégiques ont elles fondu de 6,9 millions de barils, ce qui signifie que le total des stocks américains de brut a reculé, de 3,6 millions de barils, sur une semaine.

Depuis début septembre, les réserves stratégiques, constituées par le gouvernement américain pour faire face à des chocs pétroliers et de possibles pénuries, ont diminué de 136 millions de barils et sont au plus bas depuis 1985.

Autre surprise: l'augmentation importante des stocks d'essence (+5,8 millions de barils), alors que les analystes prévoyaient une baisse d'un million de barils.

Cette inflexion peut être, en grande partie, attribuée au ralentissement marqué de la demande d'essence, tombée à 8 millions de barils par jour, son plus faible niveau depuis le début de l'année.

"La forte hausse des stocks d'essence et la chute de la demande ont causé un certain émoi, mais on avait vu une demande très forte avant le week-end férié" de la fête nationale, début juillet, a relativisé Matt Smith, de Kpler. "Le chiffre d'aujourd'hui reflète simplement une gueule de bois."

Le taux d'utilisation des raffineries a légèrement progressé sur une semaine, à 94,9% contre 94,5% précédemment.


Alors que le marché s'inquiète depuis des mois de l'insuffisance de l'offre mondiale, la production américaine a légèrement reculé, à 12 millions de barils par jour, contre 12,1 la semaine précédente.

(c) AFP

Commenter USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut et d'essence

graphcomment>