Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend après un plongeon, le marché reste tendu

  • Cours du pétrole
cours du petroleLondres: Les prix du pétrole repartaient à la hausse mercredi, après avoir piqué du nez de plus de 7% la veille, dans un marché qui reste déséquilibré, en mal de pétrole malgré les menaces qui pèsent sur la demande.
Vers 09H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, prenait 1,12% à 100,60 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en août, gagnait quant à lui 1,21% à 97,00 dollars.

"Le pétrole se négocie à la hausse, après une séance volatile hier qui a vu les prix chuter de 7%", commente Victoria Scholar, analyste pour Interactive Investor.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence de l'or noir en Europe, a clôturé mardi sous les 100 dollars le baril, une première depuis le mois d'avril.

"Les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale, de nouveaux blocages en Chine et d'un dollar américain fort" ont contribué aux baisses des prix cette semaine, assure Victoria Scholar.

En effet, la montée du dollar décourage les acheteurs de pétrole, car un billet vert fort réduit le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises.

L'assombrissement des perspectives de l'économie mondiale fait consensus parmi les analystes.


Cependant, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) affiche "un visage optimiste face aux défis économiques", note Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

L'alliance a estimé dans son rapport mensuel de juillet, publié mardi, que la croissance de la demande de pétrole va se poursuivre en 2023, mais à un rythme un peu moins soutenu.

"L'OPEP ne semble pas perturbée par les risques de ralentissement de l'économie mondiale", affirme M. Brennock, qui note par ailleurs que l'offre de l'alliance est restée "largement insuffisante" pour le mois de juin.

La production de brut du cartel a crû en juin de 234.000 barils par jour par rapport à mai, pour atteindre quelque 28,72 millions de barils par jour, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport.

Un résultat encore loin de l'objectif que le groupe s'est fixé, soulignant "l'incapacité de l'OPEP à augmenter sa production", poursuit l'analyste.

Pour Stephen Brennock, l'insuffisance de l'offre de brut devrait persister dans les mois à venir. "Un retour à un marché équilibré n'est pas pour demain", affirme-t-il.

L'attention se porte désormais sur les "données clés" de l'inflation américaine, souligne Victoria Scholar, "qui auront un impact sur la valeur du dollar et par conséquent sur le prix du pétrole".

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend après un plongeon, le marché reste tendu


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:16

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite