Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en ordre dispersé, entre demande fragile et offre contrainte

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, entre la perspective d'un nouveau trou d'air de la demande chinoise et les contraintes toujours fortes qui pèsent sur l'offre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a grignoté 0,07%, pour clôturer à 107,10 dollars. Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, a lui cédé 0,66%, et fini à 104,09 dollars.

"C'est une lutte acharnée" entre les tenants d'une demande amoindrie par un ralentissement économique et ceux se concentrant sur l'offre structurellement contrainte, a expliqué Bill O'Grady, de Confluence Investment.

"Le marché essaye de comprendre ce qui se passe côté demande et offre", a abondé Bart Melek, de TD Securities. "Et ces derniers jours, la tendance a été plutôt à la baisse", le spectre d'une demande réduite l'emportant sur le manque d'offre.

"Et la raison principale tient à la Chine", a poursuivi l'analyste, en référence à la nouvelle vague de confinements pour endiguer de nouveaux foyers de coronavirus, notamment à Shanghai, mais aussi à Macao.

Les cours du brut ont globalement pâti initialement d'un mouvement d'aversion au risque, qui a affecté l'ensemble des matières premières.

Autre facteur de baisse des prix, la résolution du début de crise qui touchait l'oléoduc CPC (ou KTK), lequel achemine l'essentiel des exportations de pétrole kazakh vers le terminal russe de Novorossiisk.

Une cour d'appel russe a commué lundi en amende la décision d'une juridiction de première instance qui avait ordonné l'arrêt de l'oléoduc pour 30 jours pour cause de violations de normes environnementales.


Les opérateurs avaient aussi en tête la visite, vendredi, du président américain Joe Biden à Jeddah, en Arabie saoudite, lors de laquelle il doit rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane.

"Les attentes vis-à-vis d'un engagement significatif à augmenter la production des Etats du Golfe sont modérées", a indiqué, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

"Le principal objectif est l'amélioration des relations avec l'Arabie saoudite, ce qui signifie que Biden sera prudent" dans ces demandes, prévoit l'analyste.

Pour Bill O'Grady, le redressement des cours du brut en fin de séance après un début de journée en nette baisse est, pour partie, attribuable à la hausse des contrats à terme sur l'essence, qui ont emmené le brut avec eux.

Bart Melek voyait aussi là l'effet de la remontée des taux obligataires, qui s'étaient d'abord fortement repliés, un signal qui témoigne, selon lui, d'une vision moins sombre de la trajectoire de l'économie.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en ordre dispersé, entre demande fragile et offre contrainte


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite