Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en ordre dispersé, entre demande fragile et offre contrainte

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, entre la perspective d'un nouveau trou d'air de la demande chinoise et les contraintes toujours fortes qui pèsent sur l'offre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a grignoté 0,07%, pour clôturer à 107,10 dollars. Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, a lui cédé 0,66%, et fini à 104,09 dollars.

"C'est une lutte acharnée" entre les tenants d'une demande amoindrie par un ralentissement économique et ceux se concentrant sur l'offre structurellement contrainte, a expliqué Bill O'Grady, de Confluence Investment.

"Le marché essaye de comprendre ce qui se passe côté demande et offre", a abondé Bart Melek, de TD Securities. "Et ces derniers jours, la tendance a été plutôt à la baisse", le spectre d'une demande réduite l'emportant sur le manque d'offre.

"Et la raison principale tient à la Chine", a poursuivi l'analyste, en référence à la nouvelle vague de confinements pour endiguer de nouveaux foyers de coronavirus, notamment à Shanghai, mais aussi à Macao.

Les cours du brut ont globalement pâti initialement d'un mouvement d'aversion au risque, qui a affecté l'ensemble des matières premières.

Autre facteur de baisse des prix, la résolution du début de crise qui touchait l'oléoduc CPC (ou KTK), lequel achemine l'essentiel des exportations de pétrole kazakh vers le terminal russe de Novorossiisk.

Une cour d'appel russe a commué lundi en amende la décision d'une juridiction de première instance qui avait ordonné l'arrêt de l'oléoduc pour 30 jours pour cause de violations de normes environnementales.


Les opérateurs avaient aussi en tête la visite, vendredi, du président américain Joe Biden à Jeddah, en Arabie saoudite, lors de laquelle il doit rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane.

"Les attentes vis-à-vis d'un engagement significatif à augmenter la production des Etats du Golfe sont modérées", a indiqué, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

"Le principal objectif est l'amélioration des relations avec l'Arabie saoudite, ce qui signifie que Biden sera prudent" dans ces demandes, prévoit l'analyste.

Pour Bill O'Grady, le redressement des cours du brut en fin de séance après un début de journée en nette baisse est, pour partie, attribuable à la hausse des contrats à terme sur l'essence, qui ont emmené le brut avec eux.

Bart Melek voyait aussi là l'effet de la remontée des taux obligataires, qui s'étaient d'abord fortement repliés, un signal qui témoigne, selon lui, d'une vision moins sombre de la trajectoire de l'économie.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en ordre dispersé, entre demande fragile et offre contrainte



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite