Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, les craintes de récession planent

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole étaient en baisse lundi, lestés par les craintes de récession mondiale impactant la demande en or noir, contrebalançant les préoccupations relatives à l'offre.
Vers 09H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 1,81% à 105,08 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en août, fléchissait quant à lui de 2,28% à 102,40 dollars.

Les craintes de récession et celles de pénurie d'approvisionnement en or noir se disputent le premier rang des préoccupations du marché pétrolier depuis des semaines.

"Alors que des forces opposées s'affrontent, prévoir les futurs prix du pétrole est une entreprise audacieuse", estime Tamas Varga, de PVM Energy.

Selon l'analyste, la question fondamentale reste de savoir combien de temps durera l'invasion de l'Ukraine, les guerres entravant la croissance économique en raison de l'inflation.

"Plus la crise se prolonge, plus il est probable que les considérations relatives à la demande prendront le pas sur les questions d'offre et deviendront les forces dominantes", affirme-t-il.

Pour Ipek Ozkardeskaya également, analyste chez Swissquote, "la crainte de la récession et les inquiétudes liées à la demande prennent le dessus".

Même si "le marché reste vulnérable aux nouvelles concernant l'offre", l'analyste estime qu'en l'absence de nouveau "bouleversement inattendu" de l'approvisionnement, le prix du baril pourrait reculer jusqu'au seuil des 85 dollars.


En plus des pressions inflationnistes qui se prolongent, la montée du dollar décourage également les acheteurs de pétrole, car un billet vert fort réduit le pouvoir d'achat des investisseurs utilisant d'autres devises.

La Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait une nouvelle fois augmenter ses taux directeurs lors de la prochaine réunion de fin juillet, après avoir insisté sur la nécessité de juguler l'inflation, même au détriment de la croissance économique.

Mais les préoccupations relatives à l'offre restent à surveiller.
"Tout d'abord, il y a environ 5 millions de barils par jour d'arrêt de production en raison de sanctions ou de tensions politiques" affirme Tamas Varga.
En parallèle, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+) apparaît comme étant proche du maximum de ses capacités de production, de nombreux pays luttant pour atteindre leurs quotas.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, les craintes de récession planent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite