Menu
A+ A A-

Le pétrole, en petite baisse, craint un ralentissement de l'économie

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse vendredi, lestés par les craintes d'un ralentissement économique mondiale qui minerait la demande, même si les craintes quant à l'approvisionnement restent parmi les préoccupations du marché.
Vers 09H35 GMT (11H435 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en septembre, perdait 0,26% à 104,38 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en août, fléchissait quant à lui de 0,44% à 102,28 dollars.

Les deux références du pétrole étaient en baisse, "les investisseurs pétroliers doutant de plus en plus de la résilience de la demande mondiale", note Han Tan, d'Exinity.

Les cours du brut se maintenaient toutefois au-dessus du seuil psychologique des 100 dollars le baril, après une semaine très volatile.

"Les marchés continuent de penser que les hausses de taux de la Fed (Réserve fédérale) entraîneraient finalement une récession aux États-Unis qui éroderait la demande de matières premières", poursuit l'analyste.

Et ce, malgré l'optimisme dont fait preuve l'un des responsables de la Fed.

Christopher Waller, un des gouverneurs de la banque centrale américaine, a en effet affirmé jeudi qu'il pensait que "certaines des craintes d'inflation ou de récession sont un peu exagérées".


Il a également répété qu'il était favorable à une nouvelle hausse des taux directeurs de trois-quarts de points de pourcentage lors de la prochaine réunion les 26 et 27 juillet, ce qui devrait être "suffisant pour juguler l'inflation sans provoquer une véritable récession sévère", selon lui.

"Pourtant, la menace d'une baisse de l'offre plane" toujours, fait valoir Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank, même si cela ne suffit pas à "contrebalancer les craintes d'une baisse de la demande".

Jeudi, un tribunal russe a ordonné la suspension pendant 30 jours des expéditions de pétrole en provenance du Kazakhstan via un oléoduc débouchant sur le port russe de Novorossiisk, en mer Noire.

Le consortium exploitant l'oléoduc a fait appel, ce qui a suspendu la décision judiciaire pour le moment, a indiqué le ministre kazakh de l'Energie.

En parallèle, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (OPEP+) apparaît comme étant proche du maximum de ses capacités de production, de nombreux pays luttant également pour atteindre leurs quotas.

(c) AFP

Commenter Le pétrole, en petite baisse, craint un ralentissement de l'économie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite