Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend de la hauteur, l'attention de nouveau sur l'offre

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi jeudi après une correction mardi et mercredi, les opérateurs oubliant un temps le spectre de la récession pour se concentrer de nouveau sur les aléas de l'offre.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a gagné 3,93%, pour clôturer à 104,65 dollars. Il avait pris jusqu'à près de 6% en séance.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en août, a lui grimpé de 4,26%, à 102,73 dollars, de nouveau solidement installé au-dessus du seuil des 100 dollars, qu'il avait enfoncé mardi pour la première fois depuis près de deux mois.

"Les traders prennent des précautions et se méfient de possibles perturbations des approvisionnements", a indiqué Andrew Lebow, du cabinet Commodity Research Group, "en particulier si l'oléoduc CPC ferme. Ce serait énorme."

Évoquant la violation de normes environnementales, un tribunal russe a ordonné mardi l'arrêt, pour 30 jours, des livraisons de pétrole par le Caspian Pipeline Consortium (CPC), qui achemine, en temps ordinaire, plus d'un million de barils de pétrole kazakh par jour jusqu'au terminal russe de Novorossiïsk, sur la mer Noire.

Le consortium a interjeté appel de la décision, ce qui a suspendu son exécution.

Le marché s'inquiète aussi d'une réduction encore plus marquée de livraisons de gaz russe à l'Europe. Jeudi, le prix du TTF néerlandais, référence du gaz naturel en Europe, a encore bondi de 7,8%, au plus haut depuis début mars, à 184,5 euros le mégawattheure.

Pour Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report, la correction des derniers jours "a été un peu excessive". Pour lui, le refrain repris en choeur par le marché depuis plusieurs semaines quant à l'imminence d'une récession n'a été justifié que par des "conjectures". "Il n'y avait pas de nouvelles informations."


"Et maintenant, l'attention revient sur l'offre", annonce-t-il.

L'inflexion des cours a été aussi favorisée par le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Le document a fait état d'une hausse surprise des stocks commerciaux de brut aux États-Unis, qui ont crû de 8,2 millions de barils la semaine dernière alors que les analystes attendaient une baisse de 1,55 million, une information de nature à faire baisser les prix.

Mais le rapport a aussi fait ressortir une baisse des stocks d'essence, de gasoil et de kérosène, ainsi qu'un bond de la demande pour ces trois variétés de carburant, ce qui a donné l'impression générale d'un marché toujours tendu.

La volatilité des cours qui permet un rebond si marqué après une chute mardi est, pour partie, dûe au manque de liquidité, a expliqué Andrew Lebow, "car beaucoup d'opérateurs se tiennent à l'écart" du marché.

"Regardez le brut. En baisse de 10%, en hausse de 6%, on ne peut pas prendre une position sur ce marché", a fait valoir l'analyste. "Le mieux que vous puissiez faire, ce sont des opérations sur la journée."

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend de la hauteur, l'attention de nouveau sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite