Menu
A+ A A-

Comment les prix du pétrole pourraient atteindre 65 dollars

prix du petrole New YorkNew York: Selon Citigroup, les prix du pétrole pourraient chuter à 65 dollars le baril d'ici la fin de l'année et à 45 dollars le baril d'ici la fin de 2023 si le monde entre en récession, ce qui ferait chuter la demande de carburant.
La banque a indiqué dans un rapport mardi, cité par Bloomberg, que les hypothèses pour cette prévision incluent une récession mondiale, une absence d'intervention de l'OPEP+ ou de certains de ses membres pour stimuler l'offre, et une baisse des investissements pétroliers.

"Pour le pétrole, les données historiques suggèrent que la demande de pétrole ne devient négative que dans les pires récessions mondiales", ont écrit les analystes de Citi, dont Ed Morse et Francesco Martoccia, dans cette note. "Mais les prix du pétrole chutent dans toutes les récessions pour atteindre à peu près le coût marginal", précise la banque, comme le rapporte Bloomberg.

Mardi soir, le prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a dégringolé de 9,45% à 102,77 dollars le baril, après avoir dévissé de près de 10%. Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a chuté quant à lui de 8,23% à 99,50 dollars, glissant sous les 100 dollars le baril pour la première fois depuis le 11 mai.

Tout en avertissant que le pétrole pourrait s'effondrer en cas de récession, les analystes de Citi ne s'attendent pas actuellement à ce que l'économie américaine entre en récession.

Les craintes d'une récession ont tiré les prix du pétrole vers le bas ces dernières semaines, et ils ont connu leur première baisse mensuelle en juin pour la première fois en huit mois après que le marché ait commencé à s'inquiéter des hausses agressives des taux d'intérêt des banques centrales, y compris la Fed, alors qu'elles tentent de maîtriser la plus forte hausse des prix à la consommation dans les économies développées depuis quatre décennies.

Le responsable mondial de la recherche sur les matières premières de Citi, Ed Morse, est pessimiste sur le pétrole depuis des mois, et a déclaré en juin que le pétrole brut est largement surévalué et devrait se situer dans la fourchette des 70 dollars.

D'autres banques sont plus optimistes à l'égard du pétrole, notamment Goldman Sachs, dont le responsable mondial de la recherche sur les matières premières, Jeffrey Currie, a déclaré la semaine dernière que le risque de hausse du pétrole brut et des produits raffinés "est extrêmement élevé à l'heure actuelle". Le récent repli des prix du pétrole pourrait être une opportunité d'achat car les prix sont appelés à augmenter à partir d'ici cet été, selon la banque de Wall Street.

"En fin de compte, rappelez-vous, la seule façon de résoudre ces problèmes est d'augmenter les investissements, donc nous restons sur nos positions en ce qui concerne les prix du pétrole qui vont augmenter cet été jusqu'à 140 dollars le baril, étant donné le niveau record des fissures, et cela va entraîner une hausse beaucoup plus importante des prix des produits", a déclaré Currie de Goldman à CNBC la semaine dernière.



Commenter Comment les prix du pétrole pourraient atteindre 65 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite