Menu
A+ A A-

Analyse du marché pétrolier en Juin 2022 : impact sur les cours du mazout en Belgique

PetroleBruxelles: Depuis quelques mois, la volatilité des prix des hydrocarbures en général et celui du mazout en particulier a suscité l’intérêt. Plusieurs facteurs viennent influencer le prix du mazout sur le mois de juin qui s’est néanmoins terminé sur une légère baisse.
En effet, au début du mois de juin, le prix du mazout en Belgique s’élevait à 1,288 € contre 1,3456 € au 30 juin. Tout au long du mois, des fluctuations à la hausse et à la baisse ont été observées avec une tendance plutôt à la hausse culminant à 1,4723 € le 17 juin. Cependant, bien que le prix ne soit jamais revenu à sa valeur de début de mois, une baisse a pu être observée à partir du 28 juin pour atteindre sa valeur la plus basse le 30 juin.

🇧🇪 Évolution du prix du mazout juin 2022

Prix du mazout en Belgique - Juin 2022

Pour comprendre l’évolution du prix du mazout en juin, il faut se pencher non seulement sur les facteurs qui l’impactent traditionnellement, mais également les éléments de contexte.

Au courant du mois de juin, le prix du baril de pétrole a fluctué de manière considérable. Les baisses et les hausses se répercutant presque directement sur le prix du mazout. En effet, le prix du brut constitue environ 50% du prix final du mazout. Ce facteur, ajouté aux diverses taxes et charges liées au raffinage, au stockage et à la distribution, explique les fluctuations que l’on peut observer sur le prix du mazout en parallèle.

Les facteurs traditionnels des lois du marché qui veulent que si la demande est élevée et l’offre non proportionnelle, les prix varient à la hausse. Contrairement, lorsque l’offre excède la demande, le prix diminue. Le contexte géopolitique actuel a une incidence significative sur le marché et notamment sur l’offre. Depuis le début de la guerre Russie-Ukraine, l’offre de pétrole vers l’Europe, entre autres, s’est vue fortement limitée causant une augmentation des prix du pétrole.

En somme, le prix du mazout est fortement dépendant de l’évolution du prix du pétrole brut qui lui dépend à son tour de la situation du marché.


⤵ Prévisions

Dans la démarche écologique européenne actuelle, certains pays comme la France ont interdit l’installation de nouvelles chaudières fonctionnant exclusivement au fioul à partir du 1er juillet 20221 (Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022). Bien que cela ne soit pas encore arrêté, la Belgique envisage également de telles interdictions afin de respecter les objectifs climat. Une telle décision pourrait affecter plus d’un million de belges qui se chauffent actuellement au mazout. En effet, plus d’un tiers de la population a recours à ce combustible pour se chauffer. Même si les propriétaires actuels ne seraient pas concernés par cette mesure, cela limite les possibilités de changer de chaudière ou d’en installer une nouvelle.

Dans les mois à venir, on peut donc envisager de nouvelles fluctuations liées non seulement à l’évolution du contexte géopolitique incertain mais également aux actions des gouvernements.

Les projections des analystes et autres experts ne permettent pas non plus de se faire une idée définitive sur la question tant les facteurs déterminants sont imprévisibles dans l’ensemble. Il est cependant nécessaire de noter que le mois de juillet s’ouvre avec un prix qui, bien que plus élevé que le prix au 1er juin dernier, reste plus bas que le niveau atteint au 30 juin. Il faudra tout de même rester attentifs car la volatilité des prix n’est garantie par aucun marqueur extérieur.



Commenter Analyse du marché pétrolier en Juin 2022 : impact sur les cours du mazout en Belgique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite