Menu
A+ A A-

Le pétrole finit son premier mois en baisse depuis novembre

cours de clôture du pétroleNew York: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, signant leur premier repli mensuel depuis novembre, sur un marché de plus en plus préoccupé par la santé détériorée de l'économie, illustrée par un nouvel indicateur américain.
Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a abandonné 1,27%, pour clôturer à 114,81 dollars. Sur le mois de juin, il a perdu 6,5%.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en août, il a lâché 3,66%, à 105,76 dollars. Il a fini le mois en recul de 7,7%.

"Le marché facile du premier semestre qui plaisait à tout le monde", avec des prix qui augmentaient régulièrement de façon irrésistible, "a disparu, sous l'effet de fondamentaux plus mitigés", a commenté, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

Si l'offre reste contrainte, en premier lieu par la guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie, la demande, elle, montre des signes de fatigue.

L'indicateur PCE a montré jeudi que la consommation avait à peine augmenté en mai (+0,2%) aux États-Unis, bien moins que ne le prévoyaient les économistes (+0,6%).

Edward Moya a de nouveau rappelé les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), avec une demande d'essence, ces deux dernières semaines, sous le seuil symbolique de 9 millions de barils par jour, inférieure au niveau de l'an dernier, "malgré un temps clément".

"Il y a aussi sans doute des ajustements de positions, car c'est la fin du trimestre, avec des prises de bénéfices", a avancé Matt Smith, de Kpler. "Mais peu de choses ont changé sur le fond", fait-il valoir, anticipant une demande soutenue de produits raffinés, d'essence notamment.


Aux États-Unis, les prix à la pompe continuent de baisser, et affichent un recul de 3% depuis le pic historique de mi-juin, nettement moindre cependant que celui du brut.

Les opérateurs n'ont pas été sensibles à l'annonce de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+ qui ont décidé jeudi de relever, comme prévu, leur production globale de 648.000 barils par jour au mois d'août.

Ils n'ont, en revanche, pris aucun engagement pour la suite. Le marché espérait des éclaircissements après que plusieurs responsables du cartel ont reconnu que les capacités encore inutilisées étaient très modestes.

"C'était un non-événement", selon Matt Smith.

Aux États-Unis, le cours du gaz naturel a encore flanché jeudi, retombant à son niveau d'il y a trois mois.

Depuis son sommet de début juin, il a effacé 43% de sa valeur. Un mouvement essentiellement dû à la fermeture du terminal gazier de Freeport, au Texas, qui a privé les États-Unis d'environ 15% de leur capacité d'exportation et inondé le marché américain de volumes de gaz supplémentaires.

L'EIA a indiqué que les stocks américains de gaz naturel avaient bondi de 2,3 millions de mètres cubes, à leur plus haut niveau depuis près de six mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit son premier mois en baisse depuis novembre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite