Menu
A+ A A-

Le pétrole termine en petite hausse, la déroute du yen commence à inquiéter

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en petite hausse mardi après une séance en dents de scie, entre les craintes pour la croissance mondiale, la forte demande en pleine saison des déplacements et les inquiétudes autour du yen et de l'économie du Japon, gros importateur de brut.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a terminé en hausse de 0,45% à 114,65 dollars alors qu'il avait grimpé au-dessus de 116 dollars plus tôt à Londres.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, a pris 0,99% à 110,65 dollars après avoir gagné plus de 2,30% quelques heures plus tôt.

"La hausse des prix s'est un peu modérée car on pèse les risques pour la croissance avec l'action des banques centrales à travers le monde", qui relèvent les taux d'intérêt "ce qui va finir par affecter la demande à un certain point", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

Alors qu'aux États-Unis on entre dans la saison des vacances appelée "driving season", les perspectives d'une augmentation de la demande poussent les prix à la hausse à court terme dans un contexte d'offre limitée.

En Chine également, les perspectives s'éclaircissent selon Stephen Innes, analyste chez Spi Asset Management, qui a relevé un "succès des tests (Covid) de masse à Shanghai". Cela renforce "l'idée que la Chine va poursuivre une réouverture progressive".

La Chine est la dernière grande économie mondiale à maintenir une stratégie zéro Covid, mais rouvre progressivement son économie après des confinements massifs, s'appuyant sur des campagnes de dépistage à grande échelle et des confinements locaux.

Mais désormais, les investisseurs ont aussi les yeux braqués sur le Japon et "ce yen qui ne cesse de s'affaiblir", s'est inquiété John Kilduff.


La monnaie Japonaise a glissé à un plus bas depuis 24 ans face au dollar, plombée par l'écart des politiques monétaires entre la Banque du Japon, qui reste accommodante, et son homologue américaine, qui resserre la vis.

"Si la situation craque et qu'on assiste à une perturbation sur le marché des changes qui risque d'affecter l'économie Japonaise, cela peut être très négatif pour les prix du brut", car le Japon est important importateur, a souligné M. Kilduff.

Mais globalement le marché reste "acheteur dès que les prix baissent (...) alors que l'offre est très restreinte", a ajouté l'analyste d'Again Capital.

A Washington, l'administration, qui fait face à une inflation généralisée, examine la possibilité de suspendre temporairement une taxe fédérale sur l'essence pour faire baisser les prix à la pompe.

Mais selon John Kilduff, "cela n'aura pas un impact vraiment important sur les prix".

En parallèle, "les inquiétudes concernant l'approvisionnement sur les marchés mondiaux augmentent dans le cadre de nouveaux efforts pour empêcher la Russie de tirer des revenus du brut", a souligné Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Les États-Unis discutent avec leurs alliés pour restreindre davantage les revenus pétroliers de la Russie en plafonnant le prix de son pétrole brut, a déclaré lundi la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, lors d'une visite au Canada.

(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en petite hausse, la déroute du yen commence à inquiéter


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 27 juin 2022 à 22:08

    L'idée d'un ralentissement économique digérée, le pétrole re…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont confirmé leur inflexion à la hausse lundi, sur un marché désormais habitué à l'idée...

    lundi 27 juin 2022 à 20:45

    Pétrole: la France appelle à produire plus de 'manière excep…

    Château d'elmau: La France a appelé lundi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production de "manière exceptionnelle" et plaidé pour...

    lundi 27 juin 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants baissent légèrement

    Paris: Les prix des carburants routiers Français ont baissé légèrement la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole Brent daté sur la...

    lundi 27 juin 2022 à 13:46

    La France plaide pour un retour de l'Iran et du Venezuela su…

    Schloss elmau: La France souhaite que l'Iran et le Venezuela, soumis à des sanctions internationales, puissent revenir sur les marchés pétroliers afin...

    lundi 27 juin 2022 à 12:24

    Le pétrole hésite pendant le sommet du G7

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient entre gains et pertes, sans direction claire après l'annonce des pays du G7 réunis en sommet...

    dimanche 26 juin 2022 à 00:25

    Le G7 réfléchit aux moyens de plafonner les prix du pétrole …

    Schloss elmau: Les dirigeants des pays du G7 tiennent des discussions "très constructives" sur un éventuel plafonnement des prix du pétrole russe...

    vendredi 24 juin 2022 à 21:28

    Le pétrole se reprend, entre inquiétudes pour l'offre et cra…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en hausse vendredi après les baisses des derniers jours, tiraillés entre les inquiétudes...

    vendredi 24 juin 2022 à 18:06

    Le premier raffineur indien estime que le pétrole restera au…

    New Delhi: Les prix du pétrole resteront probablement élevés, à plus de 100 dollars le baril, pour le reste de l'année, car...

    vendredi 24 juin 2022 à 12:30

    Le pétrole se reprend avec les inquiétudes quant à l'offre d…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, les craintes sur une offre de brut insuffisante pour faire face à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 27 juin 2022 Les prix du pétrole WTI et Brent sont en passent de connaître une perte en juin, une première sur un mois depuis novembre.

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite