Menu
A+ A A-

Les cours du brut récupèrent leurs pertes avec la chute du dollar

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en légère hausse dans un environnement des plus agités pour les marchés d'une façon générale, après une hausse des taux de la Fed la veille et une forte chute du dollar.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a gagné 1,09% alors qu'il perdait autant quelques heures plus tôt. Il a terminé à 119,81 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en juillet a pris 1,96% à 117,58 dollars.

Face à une inflation galopante, après la Fed mercredi, la banque nationale suisse a relevé ses taux jeudi, un fait rare. La Banque d'Angleterre quant à elle a promis d'agir "avec force" alors qu'elle anticipe une inflation de 11%.

Une décision de la Banque du Japon est attendue vendredi.

"Si toutes les banques centrales à travers le monde relèvent leurs taux d'intérêt, le dollar ne s'en sort pas mieux et les prix des matières premières vont recouvrer leurs pertes", a indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

En outre l'Europe "est empêtrée dans un amer divorce énergétique avec la Russie", ce qui tend les cours de l'or noir.

Les prix du gaz se sont envolés en journée avant de s'apaiser pour conclure à 120 euros le mégawattheure (MWh) pour le TTF néerlandais, la référence du gaz naturel en Europe, qui est monté jusqu'à 147 euros le mégawattheure (MWh) en séance.

De tels prix n'avaient plus été enregistrés depuis mars, lorsque le gaz naturel avait été propulsé jusqu'à son plus haut historique.

Cette hausse "brutale" et "rapide" est causée par "une double perturbation de l'approvisionnement en gaz naturel sur le marché européen", a expliqué Ole R. Hvalbye, analyste chez SEB.

D'une part, "nous avons récemment assisté à une pénurie soudaine de l'offre de gaz naturel liquéfié (GNL) aux États-Unis", poursuit-il, un incendie ayant endommagé le terminal Freeport LNG près de Houston au Texas, qui devrait être hors service pendant 90 jours.


"Jusqu'à 3,4 millions de tonnes de GNL seront retirées du marché", précise Ole R. Hvalbye.

En parallèle, le groupe russe Gazprom a annoncé la diminution de l'offre provenant du gazoduc Nord Stream, qui alimente l'Allemagne.

Le groupe italien ENI a également signalé qu'après avoir réduit de 15% ses livraisons de gaz naturel à l'Italie mercredi, le géant russe ne livrerait jeudi que 65% des quantités réclamées.

Le groupe autrichien OMV devrait également voir ses livraisons de gaz réduites.

Le patron de Gazprom, Alexeï Miller, a défendu jeudi les choix de son groupe dans le contexte de l'offensive russe en Ukraine et des sanctions occidentales contre Moscou. "Notre produit, nos règles. Nous ne jouons pas selon des règles que nous n'avons pas faites", a-t-il déclaré lors du forum économique de Saint-Pétersbourg.

"La peur est de retour sur le marché européen du gaz", souligne M. Hvalbye, rappelant que la construction d'une alternative au gaz russe pour l'Europe prend du temps.

(c) AFP

Commenter Les cours du brut récupèrent leurs pertes avec la chute du dollar



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite