Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie après la hausse du taux de la Fed

cours du petroleCours de clôture: Les cours du West Texas Intermediate (WTI), principale variété américaine de pétrole, ont glissé après l'annonce d'une hausse brutale du taux directeur de la banque centrale américaine (Fed), qui a renforcé le dollar, devise de référence de l'or noir.
Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en juillet a lâché 3,04%, pour clôturer à 115,31 dollars. Quant au Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en août, il a lui limité ses pertes et abandonné seulement 2,19%, à 118,51 dollars.

"Le marché a vendu massivement après la nouvelle", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, en référence au relèvement de 0,75 point de pourcentage du taux directeur de la Fed.

"Une hausse de cette amplitude est favorable au dollar", a-t-il expliqué, "et bien sûr, les matières premières, qui sont libellées en dollars, ont flanché."

Pour Craig Erlam, d'Oanda, les cours étaient déjà mal orienté par des prises de bénéfices après une longue séquence de hausses, encouragées par de nouveaux confinements en Chine.

Par ailleurs, le bureau national des statistiques a annoncé que les volumes traités par les raffineries chinoises avait chuté en mai sur un an (-11%), signe de l'effet des restrictions sanitaires sur l'activité économique et la demande d'énergie.

Pour Andy Lipow, la récente retraite des cours du brut, avec un cours du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. qui a perdu près de 6% en une semaine, ne présage pas d'une chute plus marquée.

"Nous allons rester dans des marges étroites, parce qu'il y a toujours l'autre côté de l'équation, à savoir l'offre", qui continue d'inquiéter les opérateurs.


Aux contraintes existantes est venu s'ajouter le blocage de la plupart des sites de production Libyens par des hommes armés, résultat d'une impasse politique, alors que Abdelhamid Dbeibah refuse de céder le pouvoir exécutif à Fathi Bachaga, investi par le Parlement siégeant à l'Est.

En 2021, la Libye a produit environ 1,2 million de barils par jour.

Le marché a aussi pris note de la nouvelle ponction record des réserves stratégiques américaines de brut la semaine dernière, qui a atteint 7,7 millions de barils, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Même si les stocks commerciaux ont augmenté, dans le même temps, de 1,9 million de barils alors que le marché attendait une contraction de 2,2 millions, les réserves totales d'or noir aux États-Unis ont bien diminué de 5,8 millions de barils en comptant les réserves stratégiques.

Et même si la production américaine a légèrement augmenté, pour la première fois depuis plus d'un mois, au niveau mondial, "les producteurs semblent incapables de rattraper la demande", estime Craig Erlam.

Quant à la nouvelle sortie du président américain Joe Biden, qui a réclamé aux pétroliers "une action immédiate" pour augmenter la production de pétrole aux États-Unis, elle n'a pas ému le marché.

"C'est de la politique", a commenté Andy Lipow, "mais dans les faits, la capacité du président et de l'industrie d'augmenter sensiblement l'offre à court terme est assez limitée."

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie après la hausse du taux de la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 06 juillet 2022 à 17:23

    Le pétrole sous les 100 dollars, malgré un marché en mal de …

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient mercredi leur déclin après leur chute de la veille, entrainée par les craintes de récession et...

    mercredi 06 juillet 2022 à 16:32

    Le pétrole poursuit sa chute, le Brent passe à son tour sous…

    Londres: Emporté par les craintes de récession, le Brent, référence de l'or noir en Europe, poursuivait sa chute mercredi après de lourdes...

    mercredi 06 juillet 2022 à 15:34

    Comment les prix du pétrole pourraient atteindre 65 dollars

    New York: Selon Citigroup, les prix du pétrole pourraient chuter à 65 dollars le baril d'ici la fin de l'année et à...

    mercredi 06 juillet 2022 à 11:59

    Le pétrole se ressaisit, l'offre de brut restant limitée

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi après leur chute vertigineuse de la veille, les inquiétudes quant aux baisses d'approvisionnement d'or...

    mercredi 06 juillet 2022 à 09:30

    Le pétrole se reprend après sa chute libre de mardi

    Zurich: Les prix du pétrole repartaient à la hausse mercredi, après leur plongeon de la veille. Les craintes d'une récession dans les...

    mardi 05 juillet 2022 à 21:50

    Le pétrole en chute libre, plombé par les craintes de récess…

    Cours de clôture: Les cours de l'or noir ont plongé mardi, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de brut, qui...

    mardi 05 juillet 2022 à 18:36

    Les craintes de récession font chuter pétrole, euro et Bours…

    Paris: La crainte d'une "récession à venir" était de retour mardi sur les marchés financiers où actions, pétrole, euro et livre sterling...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:50

    Le pétrole accélère sa chute, le WTI sous les 100 dollars, l…

    Londres: Le pétrole accélérait son plongeon mardi, le Brent de la mer du Nord dévissant de près de 10% et son homologue...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:30

    Le pétrole perd 5% emporté par les craintes de récession, le…

    New York: Les deux références du pétrole dévissaient mardi de plus de 5%, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite