Menu
A+ A A-

Le pétrole fléchit avant la Fed, la hausse du gaz s'accélère

  • Cours du pétrole
cours du petroleNew York: Les prix du pétrole glissaient mercredi, avant une décision de politique monétaire très attendue de la Réserve fédérale (Fed), lestés par les craintes d'un ralentissement de l'économie américaine.
Vers 15H30 GMT (17H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août perdait 0,34% à 120,76 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en juillet glissait de 0,57% à 118,25 dollars.

Les ventes au détail aux États-Unis ont enregistré en mai un recul de 0,3% par rapport à avril, alors que le pouvoir d'achat des consommateurs est fortement diminué par l'inflation qui a atteint un nouveau record en 40 ans.

Des données qui indiquent "un ralentissement de l'économie américaine" et qui suggèrent "que la hausse des prix commence maintenant à affecter la demande", selon Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

En parallèle, les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté la semaine dernière de 1,9 million de barils selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), alors que les analystes tablaient sur une baisse de 2,2 millions. Ce chiffre reste toutefois à relativiser car les réserves stratégiques ont, elles, baissé de façon très marquée (-7,7 millions de barils).

Le marché a désormais les yeux tournés vers la réunion du Comité monétaire de la Fed, qui doit dévoiler mercredi l'ampleur de son tour de vis monétaire supplémentaire pour dompter l'inflation.

"Un resserrement plus important de la politique monétaire pourrait avoir des effets négatifs sur la demande de pétrole", explique Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.


Les prix du gaz naturel sont quant à eux toujours en hausse, après l'annonce du géant russe Gazprom mercredi qui va baisser d'encore un tiers ses livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream.

Mardi, le groupe avait déjà annoncé une réduction de sa capacité quotidienne de livraison de gaz vers l'Allemagne via Nord Stream, puis vers l'Italie mercredi selon le groupe Eni.

Gazprom cherche à faire "monter les prix" du gaz, a dénoncé mercredi le gouvernement allemand.

Cette baisse de l'approvisionnement a fait bondir les prix du TTF néerlandais, la référence en Europe, de près de 22% mercredi après avoir déjà grimpé de près de 16% la veille.

"Cela risque de compromettre la très bonne reconstitution des stocks (de l'Union européenne) observée ces derniers temps", affirme Barbara Lambrecht, analyste à la Commerzbank.

Mardi, Freeport LNG, qui contrôle le terminal du même nom, situé sur la côte texane près de Houston, a annoncé que l'incendie qui avait touché son site mercredi dernier allait perturber l'exportation de GNL durant 90 jours, une durée plus longue que prévu initialement.

"Cela affectera surtout l'Europe, qui absorbe depuis peu 75% des exportations américaines de gaz naturel liquéfié", poursuit Mme Lambrecht, alors même que l'Union européenne cherche à diminuer sa dépendance vis-à-vis du gaz russe, principale source d'approvisionnement jusqu'ici.

Le TTF néerlandais évoluait à 15H30 GMT à 119,500 euros le MWh après avoir touché les 121,735 euros, un plus haut depuis fin avril.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fléchit avant la Fed, la hausse du gaz s'accélère


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite