Menu
A+ A A-

Le pétrole fait une pause, le temps de prises de bénéfices

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fait une halte jeudi dans leur ascension vertigineuse, le temps de quelques prises de bénéfices, sur un marché qui ne voit cependant venir aucune éclaircie.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août s'est effrité de 0,41%, pour clôturer à 123,07 dollars.

Quant au West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, il a lui reculé de 0,49%, à 121,51 dollars.

"C'est une petite prise de bénéfices", a expliqué Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report, après le bond de la veille consécutif au rapport hebdomadaire sur les stocks américains.

"Il n'y a pas eu de vraie nouvelle" jeudi, a-t-il poursuivi, mis à part l'annonce de reconfinements à Shanghai, qui n'est, pour l'analyste "qu'à moitié préoccupante".

"Cela a simplement donné une excuse au marché pour faire halte et réaliser des gains" en vendant, selon l'analyste.

Ce petit accès de faiblesse "sera vraisemblablement de courte durée", a prévenu, dans une note, Edward Moya, d'Oanda, "car s'annonce l'une des saisons estivales les plus chargées qui soit" en termes de déplacements.

Le prix de l'essence a enregistré un nouveau record aux États-Unis jeudi et n'est plus qu'à un souffle des 5 dollars le gallon (3,78 litres), un seuil que nul n'osait évoquer il y a seulement quelques mois.


Les cours n'ont en rien été soulagés par les 7,3 millions de barils provenant des réserves stratégiques qui ont été déversés sur le marché par le gouvernement Biden sur la seule semaine dernière, un record historique.

"C'est même un facteur de hausse des prix", considère Stephen Schork, "parce que cela dit au marché que les gouvernants n'ont pas de plan pour solutionner ce déséquilibre structurel" entre offre et demande.

Les opérateurs ont aussi fait fi du relèvement surprise, la semaine dernière, de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, qui a promis 648.000 barils de plus par jour en juillet.

"Même si les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite pourraient augmenter leur production, les autres membres de l'OPEP peinent pour atteindre leurs objectifs", a commenté Susannah Streeter, de Hargreaves Lansdown.

"Au total", a-t-elle poursuivi, "il n'y a pas assez de capacité pour compenser le trou que créent les sanctions visant le pétrole russe."

Les traders suivront vendredi, comme la Bourse, la publication de l'indice des prix CPI pour mai, pour en savoir plus sur la trajectoire de l'inflation aux États-Unis.

"Je n'en attends aucune amélioration", a dit Stephen Schork, que ce soit sur les prix de l'énergie ou de l'alimentation."

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait une pause, le temps de prises de bénéfices



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    Pétrole: la Russie annonce une coupe de sa production de 471…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite