Menu
A+ A A-

Les États-Unis vont laisser Eni et Repsol expédier le pétrole vénézuélien vers l'Europe contre une dette

cours du petroleWashington: La compagnie pétrolière italienne Eni SpA et la société espagnole Repsol SA pourraient commencer à expédier du pétrole vénézuélien vers l'Europe dès le mois prochain pour remplacer le brut russe, ont déclaré cinq personnes au fait de la question, reprenant ainsi les échanges de pétrole contre de la dette interrompus il y a deux ans lorsque Washington a renforcé les sanctions contre le Venezuela.
Le volume de pétrole qu'Eni et Repsol devraient recevoir n'est pas important, a déclaré l'une des personnes, et tout impact sur les prix mondiaux du pétrole sera modeste.

Mais le feu vert de Washington à la reprise des flux de pétrole du Venezuela vers l'Europe, gelés depuis longtemps, pourrait donner un coup de pouce symbolique au président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le Département d'Etat américain a donné le feu vert aux deux compagnies pour reprendre les expéditions dans une lettre, ont indiqué les personnes concernées. L'administration du président américain Joe Biden espère que le brut vénézuélien pourra aider l'Europe à réduire sa dépendance à l'égard de la Russie et à rediriger certaines cargaisons du Venezuela vers la Chine. Un autre objectif est d'inciter Maduro à relancer les pourparlers politiques avec l'opposition vénézuélienne, ont déclaré deux des personnes à Reuters.

Les deux entreprises énergétiques européennes, qui ont des coentreprises avec la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA, peuvent compter les cargaisons de brut sur les dettes impayées et les dividendes en retard, ont dit les personnes.

Une condition essentielle, selon l'une des personnes, est que le pétrole reçu "doit aller en Europe. Il ne peut pas être revendu ailleurs".

Washington pense que PDVSA ne bénéficiera pas financièrement de ces transactions sans espèces, contrairement aux ventes actuelles de pétrole du Venezuela à la Chine, a déclaré cette personne. La Chine n'a pas adhéré aux sanctions occidentales contre la Russie, et a continué à acheter du pétrole et du gaz russes malgré les appels des États-Unis.

Les autorisations ont été accordées le mois dernier, mais les détails et les restrictions de revente n'ont pas été rapportés auparavant.

Eni et Repsol n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.

⤵ AUTRES EXCLUS

Washington n'a pas fait d'allocations similaires pour la major pétrolière américaine Chevron Corp, l'indienne Oil and Natural Gas Corp Ltd (ONGC) et la française Maurel & Prom SA, qui ont également fait pression sur le Département d'État et le Département du Trésor des États-Unis pour prendre du pétrole en échange de milliards de dollars de dettes accumulées par le Venezuela.

Les cinq compagnies pétrolières ont cessé d'échanger du pétrole contre des dettes à la mi-2020, au milieu de la campagne de "pression maximale" de l'ancien président américain Donald Trump qui a réduit les exportations de pétrole du Venezuela mais n'a pas réussi à évincer Maduro.

PDVSA n'a pas prévu qu'Eni et Repsol prennent des cargaisons ce mois-ci, selon un programme de chargement préliminaire de PDVSA du 3 juin vu par Reuters.

La vice-présidente du Venezuela, Delcy Rodriguez, a tweeté le mois dernier qu'elle espérait que les ouvertures américaines "ouvriront la voie à la levée totale des sanctions illégales qui affectent notre peuple tout entier."

⤵ OUVERTURE À CARACAS

L'administration Biden a tenu ses discussions au plus haut niveau avec Caracas en mars, et le Venezuela a libéré deux des au moins 10 citoyens américains emprisonnés et a promis de reprendre les négociations électorales avec l'opposition. Maduro n'a pas encore convenu d'une date pour retourner à la table des négociations.

Les législateurs républicains et certains collègues démocrates de Biden qui s'opposent à tout assouplissement de la politique américaine à l'égard de Maduro ont critiqué l'approche américaine du Venezuela, la jugeant trop unilatérale.

Washington maintient que tout nouvel allègement des sanctions à l'encontre du Venezuela sera conditionné à des progrès vers un changement démocratique, alors que Maduro négocie avec l'opposition.

Le mois dernier, l'administration Biden a autorisé Chevron, la plus grande compagnie pétrolière américaine encore présente au Venezuela, à discuter avec le gouvernement de Maduro et PDVSA au sujet de futures opérations au Venezuela.

À peu près à la même époque, le département d'État américain a secrètement envoyé des lettres à Eni et Repsol pour leur dire que Washington "ne s'opposerait pas" à ce qu'elles reprennent les accords "pétrole contre dette" et acheminent le pétrole en Europe, a déclaré l'une des sources à Reuters.

Les lettres leur assuraient qu'ils ne subiraient aucune sanction s'ils prenaient des cargaisons de pétrole vénézuélien pour recouvrer des dettes en suspens, ont dit deux personnes à Washington.

⤵ CONSIDÉRATION DE CHEVRON

La demande de Chevron au Trésor américain pour étendre ses opérations au Venezuela est intervenue au moment où le Département d'État a émis les lettres de non-objection à Eni et Repsol. La personne familière avec la question à Washington a refusé de dire si la demande de Chevron restait à l'étude.

La major pétrolière américaine a reçu une prolongation de six mois d'une licence qui préserve ses actifs et l'approbation des États-Unis pour discuter avec les représentants du gouvernement vénézuélien des opérations futures.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si Washington avait donné son accord aux échanges antérieurs de brut contre du carburant que les entreprises européennes ont effectués avec PDVSA jusqu'en 2020, échanges qui ont soulagé le Venezuela assoiffé d'essence.

La Chine est devenue le plus gros client du pétrole vénézuélien, avec pas moins de 70 % des cargaisons mensuelles destinées à ses raffineurs.

(c) Reuters

Commenter Les États-Unis vont laisser Eni et Repsol expédier le pétrole vénézuélien vers l'Europe contre une dette


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la production d…

    mercredi 23 novembre 2022

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien et son opposition auront repris les pourparlers politiques, ont déclaré mercredi trois personnes connaissant bien le dossier.

    La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

    Repsol: bénéfice en baisse au 3e trimestre malgré les prix élevés

    jeudi 27 octobre 2022

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a dégagé un bénéfice en légère baisse au troisième trimestre en raison d'une augmentation des coûts de production et des mesures de soutien aux consommateurs instaurées face aux prix élevés du pétrole.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    mercredi 23 novembre 2022

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    jeudi 15 septembre 2022

    Le Venezuela 'est prêt' à approvisionner le marché mondial d…

    Caracas: Le Venezuela "est prêt" à "approvisionner le marché" mondial du pétrole et du gaz, a affirmé mercredi le président Nicolas Maduro...

    mercredi 29 juin 2022

    Pétrole: vers un retour en grâce de l'Iran et du Venezuela?

    Londres: La Russie mise au ban, deux membres de l'alliance des producteurs de pétrole Opep+ pourraient tirer leur épingle du jeu, estiment...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 30 novembre 2022 à 13:25

    Le pétrole profite des spéculations sur une coupe de la prod…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, toujours poussés par les anticipations du marché d'une réduction de l'objectif de production...

    mercredi 30 novembre 2022 à 11:20

    Un changement de politique peu probable lors de la prochaine…

    Dubai: La décision de l'Opep+ de tenir une réunion en visio-conférence le 4 décembre indique qu'un changement de politique est peu probable...

    mercredi 30 novembre 2022 à 08:08

    Les prix du pétrole tentent un rebond

    Paris: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de...

    mardi 29 novembre 2022 à 21:40

    Le pétrole volatil, stimulé par l'Opep et une éclaircie en C…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mardi, le WTI américain étant stimulé par une possible réduction...

    mardi 29 novembre 2022 à 13:46

    Le pétrole monte avec des spéculations sur la Chine et l'Ope…

    Londres: Les cours du pétrole renouent avec les gains mardi, en raison de spéculations sur un potentiel allègement de la politique sanitaire...

    lundi 28 novembre 2022 à 21:15

    Le pétrole se ressaisit, rumeurs d'une possible réduction de…

    Cours de clôture du pétrole: Les cours du pétrole se sont repris lundi en fin de séance après avoir touché des plus bas...

    lundi 28 novembre 2022 à 17:05

    Chine, récession: le pétrole retombe à son plus bas de l'ann…

    Londres: Après avoir frôlé leurs records historiques en mars, les cours du pétrole sont lourdement retombés pour retrouver leur niveau de début...

    lundi 28 novembre 2022 à 16:15

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants en France étaient légèrement en baisse la semaine passée. Concernant la moyenne des cours du pétrole Brent daté sur la semaine...

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite