Menu
A+ A A-

Les États-Unis vont laisser Eni et Repsol expédier le pétrole vénézuélien vers l'Europe contre une dette

cours du petroleWashington: La compagnie pétrolière italienne Eni SpA et la société espagnole Repsol SA pourraient commencer à expédier du pétrole vénézuélien vers l'Europe dès le mois prochain pour remplacer le brut russe, ont déclaré cinq personnes au fait de la question, reprenant ainsi les échanges de pétrole contre de la dette interrompus il y a deux ans lorsque Washington a renforcé les sanctions contre le Venezuela.
Le volume de pétrole qu'Eni et Repsol devraient recevoir n'est pas important, a déclaré l'une des personnes, et tout impact sur les prix mondiaux du pétrole sera modeste.

Mais le feu vert de Washington à la reprise des flux de pétrole du Venezuela vers l'Europe, gelés depuis longtemps, pourrait donner un coup de pouce symbolique au président vénézuélien Nicolas Maduro.

Le Département d'Etat américain a donné le feu vert aux deux compagnies pour reprendre les expéditions dans une lettre, ont indiqué les personnes concernées. L'administration du président américain Joe Biden espère que le brut vénézuélien pourra aider l'Europe à réduire sa dépendance à l'égard de la Russie et à rediriger certaines cargaisons du Venezuela vers la Chine. Un autre objectif est d'inciter Maduro à relancer les pourparlers politiques avec l'opposition vénézuélienne, ont déclaré deux des personnes à Reuters.

Les deux entreprises énergétiques européennes, qui ont des coentreprises avec la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA, peuvent compter les cargaisons de brut sur les dettes impayées et les dividendes en retard, ont dit les personnes.

Une condition essentielle, selon l'une des personnes, est que le pétrole reçu "doit aller en Europe. Il ne peut pas être revendu ailleurs".

Washington pense que PDVSA ne bénéficiera pas financièrement de ces transactions sans espèces, contrairement aux ventes actuelles de pétrole du Venezuela à la Chine, a déclaré cette personne. La Chine n'a pas adhéré aux sanctions occidentales contre la Russie, et a continué à acheter du pétrole et du gaz russes malgré les appels des États-Unis.

Les autorisations ont été accordées le mois dernier, mais les détails et les restrictions de revente n'ont pas été rapportés auparavant.

Eni et Repsol n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.

⤵ AUTRES EXCLUS

Washington n'a pas fait d'allocations similaires pour la major pétrolière américaine Chevron Corp, l'indienne Oil and Natural Gas Corp Ltd (ONGC) et la française Maurel & Prom SA, qui ont également fait pression sur le Département d'État et le Département du Trésor des États-Unis pour prendre du pétrole en échange de milliards de dollars de dettes accumulées par le Venezuela.

Les cinq compagnies pétrolières ont cessé d'échanger du pétrole contre des dettes à la mi-2020, au milieu de la campagne de "pression maximale" de l'ancien président américain Donald Trump qui a réduit les exportations de pétrole du Venezuela mais n'a pas réussi à évincer Maduro.

PDVSA n'a pas prévu qu'Eni et Repsol prennent des cargaisons ce mois-ci, selon un programme de chargement préliminaire de PDVSA du 3 juin vu par Reuters.

La vice-présidente du Venezuela, Delcy Rodriguez, a tweeté le mois dernier qu'elle espérait que les ouvertures américaines "ouvriront la voie à la levée totale des sanctions illégales qui affectent notre peuple tout entier."

⤵ OUVERTURE À CARACAS

L'administration Biden a tenu ses discussions au plus haut niveau avec Caracas en mars, et le Venezuela a libéré deux des au moins 10 citoyens américains emprisonnés et a promis de reprendre les négociations électorales avec l'opposition. Maduro n'a pas encore convenu d'une date pour retourner à la table des négociations.

Les législateurs républicains et certains collègues démocrates de Biden qui s'opposent à tout assouplissement de la politique américaine à l'égard de Maduro ont critiqué l'approche américaine du Venezuela, la jugeant trop unilatérale.

Washington maintient que tout nouvel allègement des sanctions à l'encontre du Venezuela sera conditionné à des progrès vers un changement démocratique, alors que Maduro négocie avec l'opposition.

Le mois dernier, l'administration Biden a autorisé Chevron, la plus grande compagnie pétrolière américaine encore présente au Venezuela, à discuter avec le gouvernement de Maduro et PDVSA au sujet de futures opérations au Venezuela.

À peu près à la même époque, le département d'État américain a secrètement envoyé des lettres à Eni et Repsol pour leur dire que Washington "ne s'opposerait pas" à ce qu'elles reprennent les accords "pétrole contre dette" et acheminent le pétrole en Europe, a déclaré l'une des sources à Reuters.

Les lettres leur assuraient qu'ils ne subiraient aucune sanction s'ils prenaient des cargaisons de pétrole vénézuélien pour recouvrer des dettes en suspens, ont dit deux personnes à Washington.

⤵ CONSIDÉRATION DE CHEVRON

La demande de Chevron au Trésor américain pour étendre ses opérations au Venezuela est intervenue au moment où le Département d'État a émis les lettres de non-objection à Eni et Repsol. La personne familière avec la question à Washington a refusé de dire si la demande de Chevron restait à l'étude.

La major pétrolière américaine a reçu une prolongation de six mois d'une licence qui préserve ses actifs et l'approbation des États-Unis pour discuter avec les représentants du gouvernement vénézuélien des opérations futures.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si Washington avait donné son accord aux échanges antérieurs de brut contre du carburant que les entreprises européennes ont effectués avec PDVSA jusqu'en 2020, échanges qui ont soulagé le Venezuela assoiffé d'essence.

La Chine est devenue le plus gros client du pétrole vénézuélien, avec pas moins de 70 % des cargaisons mensuelles destinées à ses raffineurs.

(c) Reuters

Commenter Les États-Unis vont laisser Eni et Repsol expédier le pétrole vénézuélien vers l'Europe contre une dette



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    Bénéfices d'ExxonMobil et Chevron rognés par le raffinage et les cours du…

    vendredi 26 avril 2024

    New York: Les bénéfices des géants américains du pétrole et du gaz ExxonMobil et Chevron ont été affectés au premier trimestre par des marges réduites dans le raffinage et par une baisse des cours du gaz naturel.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Chevron

    La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Venezuela

    vendredi 24 mai 2024

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé vendredi Pedro Tellechea, ministre vénézuélien du Pétrole et président de géant public Petroleos de Venezuela (PDVSA).


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    vendredi 24 mai 2024

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    mardi 23 avril 2024

    🇻🇪 Le Venezuela va accélérer le passage aux crypto-monnaies …

    Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA prévoit d'augmenter l'utilisation de la monnaie numérique dans ses exportations de pétrole brut et de...

    mercredi 18 janvier 2023

    Le Venezuela suspend les exportations pétrolières

    Caracas: La PDVSA (Compagnie pétrolière vénézuélienne) a suspendu la plupart de ses exportations de pétrole brut pour une révision des termes contractuels...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite