Menu
A+ A A-

Pétrole: le WTI clôture au plus haut depuis près de trois mois

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont encore grappillé un peu de terrain mercredi, orientés par la perspective d'un embargo européen sur les importations russes et une demande qui ne montre aucun signe de fléchissement.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé en hausse de 0,59%, à 116,29 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, a lui pris 0,51%, à 115,26 dollars, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 8 mars.

Après l'annonce lundi d'un accord de l'Union européenne pour renoncer à 90% des importations russes, l'or noir avait bondi, avant de se replier sur des prises de bénéfices.

Les cours avaient aussi ralenti mardi après que le Wall Street Journal a rapporté que certains membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) envisageaient de ne plus prendre en compte les volumes russes dans le plan de production décidé en juillet dernier avec les partenaires de l'accord OPEP+.

"Je pense que cette information a été intégrée", a commenté Matt Smith, analyste de Kpler, pour expliquer le redressement du baril mercredi.

Le marché a le regard tourné vers la réunion de l'OPEP+, jeudi, "dont on n'attend aucun changement", selon Matt Smith. Les analystes tablent sur un maintien de la trajectoire décidée en juillet dernier, soit un relèvement de 432.000 barils par jour en juillet, similaire à celui des mois précédents.

Mais mois après mois, les membres de l'OPEP+ ne parviennent pas à respecter leur tableau de marche, faute de capacités suffisantes, et ont ainsi pompé, en avril, 1,3 million de barils de moins que prévu.


Par ailleurs, les opérateurs s'attendent à ce que l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) fasse état jeudi d'une nouvelle baisse des stocks américains de brut. Le consensus établi par l'agence Bloomberg table sur une contraction de 2,1 millions de barils et d'une légère baisse des réserves d'essence.

Le rapport devrait aussi apporter de nouveaux indices sur l'évolution de la consommation de carburant aux États-Unis, qui ne fléchit pas pour l'instant, bien que le prix moyen de l'essence batte tous les jours des records.

"Je ne pense pas que ça va avoir beaucoup d'effet", avance James Williams, de WTRG Economics, au sujet de l'envolée des prix.

"Notre économie est menacée par l'inflation, mais tant que les emplois sont là", les Américains vont prendre leur voiture, fait-il valoir. "Il y a aussi le fait qu'avec le Covid, beaucoup de gens ne sont pas partis en vacances depuis deux ou trois ans."

Pour Matt Smith, les conditions sont réunies pour "une lente montée" du prix du pétrole durant les prochaines semaines, sur un marché qui craint pour l'offre.

"Le marché va rester tendu jusqu'à ce que la demande s'érode", a abondé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda, "mais il semble que cela n'arrivera pas de sitôt."

(c) AFP

Commenter Pétrole: le WTI clôture au plus haut depuis près de trois mois



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite