Menu
A+ A A-

Pétrole: le WTI clôture au plus haut depuis près de trois mois

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont encore grappillé un peu de terrain mercredi, orientés par la perspective d'un embargo européen sur les importations russes et une demande qui ne montre aucun signe de fléchissement.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé en hausse de 0,59%, à 116,29 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, a lui pris 0,51%, à 115,26 dollars, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 8 mars.

Après l'annonce lundi d'un accord de l'Union européenne pour renoncer à 90% des importations russes, l'or noir avait bondi, avant de se replier sur des prises de bénéfices.

Les cours avaient aussi ralenti mardi après que le Wall Street Journal a rapporté que certains membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) envisageaient de ne plus prendre en compte les volumes russes dans le plan de production décidé en juillet dernier avec les partenaires de l'accord OPEP+.

"Je pense que cette information a été intégrée", a commenté Matt Smith, analyste de Kpler, pour expliquer le redressement du baril mercredi.

Le marché a le regard tourné vers la réunion de l'OPEP+, jeudi, "dont on n'attend aucun changement", selon Matt Smith. Les analystes tablent sur un maintien de la trajectoire décidée en juillet dernier, soit un relèvement de 432.000 barils par jour en juillet, similaire à celui des mois précédents.

Mais mois après mois, les membres de l'OPEP+ ne parviennent pas à respecter leur tableau de marche, faute de capacités suffisantes, et ont ainsi pompé, en avril, 1,3 million de barils de moins que prévu.


Par ailleurs, les opérateurs s'attendent à ce que l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) fasse état jeudi d'une nouvelle baisse des stocks américains de brut. Le consensus établi par l'agence Bloomberg table sur une contraction de 2,1 millions de barils et d'une légère baisse des réserves d'essence.

Le rapport devrait aussi apporter de nouveaux indices sur l'évolution de la consommation de carburant aux États-Unis, qui ne fléchit pas pour l'instant, bien que le prix moyen de l'essence batte tous les jours des records.

"Je ne pense pas que ça va avoir beaucoup d'effet", avance James Williams, de WTRG Economics, au sujet de l'envolée des prix.

"Notre économie est menacée par l'inflation, mais tant que les emplois sont là", les Américains vont prendre leur voiture, fait-il valoir. "Il y a aussi le fait qu'avec le Covid, beaucoup de gens ne sont pas partis en vacances depuis deux ou trois ans."

Pour Matt Smith, les conditions sont réunies pour "une lente montée" du prix du pétrole durant les prochaines semaines, sur un marché qui craint pour l'offre.

"Le marché va rester tendu jusqu'à ce que la demande s'érode", a abondé, dans une note, Edward Moya, d'Oanda, "mais il semble que cela n'arrivera pas de sitôt."

(c) AFP

Commenter Pétrole: le WTI clôture au plus haut depuis près de trois mois


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite