Menu
A+ A A-

Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mitigé

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans un marché que le rapport sur les stocks américains a laissé perplexe.
Le prix du baril de brent de la mer du Nord, pour livraison en juillet, a gagné 0,41%, pour clôturer à 114,03 dollars.

Quand au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour juillet, il a lui pris 0,51%, à 110,33 dollars.

Après avoir été pris de convulsions depuis l'invasion de l'Ukraine, l'or noir s'est stabilisé cette semaine, oscillant dans des marges resserrées.

Pour Phil Flynn, de Price Futures Group, ces mouvements limités sont en partie dus à l'approche du week-end férié de Memorial Day, coup d'envoi de la saison estivale pour les Américains.

Les prix avaient été poussés vers le haut tôt dans la séance par des déclarations du président du Conseil européen Charles Michel, qui s'était dit "confiant" dans la possibilité d'un accord sur le pétrole russe d'ici au Conseil européen de lundi et mardi.

Mais le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, a rapidement tempéré cet optimisme, en affirmant que son pays voterait contre un embargo sur les importations européennes de pétrole russe "tant que cela (rendrait) impossible l'approvisionnement de la Hongrie en énergie".

La Hongrie et son Premier ministre Viktor Orban sont opposés à l'interruption des livraisons russes, dont ils sont l'un des pays les plus dépendants.


"Je pense qu'ils vont aboutir à un embargo", a commenté Phil Flynn, "mais cela va se faire lentement."

Les opérateurs ont ensuite digéré le rapport hebdomadaire sur les stocks américains de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a suscité des réactions divergentes.

"Les réserves de brut et d'essence ont diminué moins que ne le prévoyait le marché", a écrit, dans une note, Bart Melek, de TD Securities. "Les stocks plus élevés que prévus et les raffineries quasiment à pleine capacité ont fait penser aux opérateurs que les tensions s'apaisaient."

Le taux d'utilisation des raffineries a ainsi grimpé de 91,8% à 93,2% sur une semaine.

Pour Phil Flynn, le rapport était, au contraire, "très favorable aux cours" et à une hausse, notamment car l'accélération de l'activité de raffinage va augmenter mécaniquement la demande de brut.

L'analyste a aussi relevé que la baisse des stocks commerciaux moindre que prévue (1 million de barils contre 2,1 attendus) était relativisée par celle des réserves stratégiques qui, elles, avaient fondu de 6 millions de barils.

Autre élément de soutien aux cours, la production américaine est demeurée inchangée, à 11,9 millions de barils par jour, bien que les stocks restent bas et à l'approche du prochain week-end, qui donne le coup d'envoi de la saison des grands déplacements aux États-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mitigé



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite