Menu
A+ A A-

🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, production stable

cours du petroleNYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a également fait état d'une stabilisation de la production américaine.
Durant la semaine achevée le 20 mai, les stocks d'or noir ont diminué d'un million de barils en net, alors que les analystes attendaient un repli de 2,1 millions, pour s'établir à 419,8 millions.

Cette contraction moins marquée que prévu est à relativiser, car dans le même temps, les réserves stratégiques de pétrole brut ont de nouveau fortement baissé, de 6 millions de barils, durant la même période.

Le président américain Joe Biden a décidé d'utiliser massivement les réserves stratégiques pour tenter de soulager les prix. Depuis septembre, elles ont fondu de plus de 83 millions de barils. Elles se situent actuellement à leur plus bas niveau depuis 21 ans.

Quant aux stocks d'essence, ils sont ressortis inférieurs de 500.000 barils à ceux de la semaine précédente, une diminution moindre que les 1,6 million anticipés par les analyses.

"C'est un rapport qui n'est pas concluant", a réagi Robert Yawger, de Mizuho Securities. "Il n'a résolu aucune des questions qui entourent le marché de l'énergie."

Alors qu'ils étaient résolument orientés à la hausse, les cours du brut ont perdu de leur élan après la publication.

Vers 15H20 GMT, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet gagnait 0,19% à 113,78 dollars, tandis que le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également pour juillet, prenait lui 0,27% à 110,07 dollars.


Pour l'analyste, le principal chiffre à en retenir est le taux d'utilisation des capacités de raffinage, qui est monté de 91,8% à 93,2%, soit son plus haut niveau depuis décembre 2019, avant la pandémie.

"On essaye de monter en puissance et de fabriquer le plus d'essence possible, avant la saison des déplacements, mais on n'y parvient pas", a souligné Robert Yawger, rappelant que les stocks d'essence avaient légèrement reflué sur la semaine.

Il a néanmoins relevé que les réserves de produits distillés, qui comprennent notamment le gasoil, avaient augmenté de 1,6 million de barils, ce qui pourrait ôter un peu de pression aux prix de ce carburant, qui flirtent avec des records historiques.

Durant la semaine achevée le 20 mai, la production américaine de brut s'est stabilisée à 11,9 millions de barils par jour. "Les gens espèrent voir davantage de production pour qu'on puisse envoyer plus de barils aux raffineries" et reconstituer une partie des stocks, a expliqué Robert Yawger.

(c) AFP

Commenter 🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, production stable


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 06 décembre 2022 à 21:55

    Le pétrole WTI au plus bas de l'année, risques pour la deman…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:17

    Pétrole: le WTI finit à son plus bas niveau de l'année en cl…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 18:11

    Le pétrole Brent passe sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le pétrole Brent a brièvement glissé mardi sous la barre symbolique des 80 dollars le baril, lesté par une potentielle salve...

    mardi 06 décembre 2022 à 12:05

    Le pétrole recule à cause de possibles nouvelles hausses des…

    Londres: Les prix du pétrole étaient lestés mardi par la possibilité d'une nouvelle salve de hausse de taux des différentes grandes banques...

    mardi 06 décembre 2022 à 11:55

    La réponse de la Russie au plafonnement du prix du pétrole p…

    Moscou: Le mécanisme mis en place par la Russie pour interdire les ventes de pétrole soumises à un plafonnement de prix imposé...

    lundi 05 décembre 2022 à 21:39

    La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et pl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont joué aux montagnes russes lundi, la peur d'un nouveau durcissement de la politique monétaire...

    lundi 05 décembre 2022 à 19:00

    La Russie vendra son pétrole au Pakistan à prix réduit

    Moscou: La Russie a accepté de fournir du pétrole brut, du diesel et de l'essence au Pakistan à des prix réduits, a...

    lundi 05 décembre 2022 à 16:20

    Prix d’énergie : manne de Chine

    Paris: Le baril de pétrole, vous le savez peut-être, a chuté à près de 80 $ au prix du Brent fin novembre...

    lundi 05 décembre 2022 à 15:15

    ⛽️ Les prix des carburants poursuivent leur baisse

    Paris: Les prix des carburants Français ont continué de baisser légèrement la semaine passée. La moyenne du cours du pétrole Brent daté sur la semaine s'établissait à 84,4...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 5 décembre 2022 Le plafonnement du prix du brut russe est entré en vigueur ce jour, couplé à l'embargo Européen sur le pétrole russe acheminé par voie maritime qui supprimera les deux tiers de ses achats de brut.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite