Menu
A+ A A-

La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de soutenir l'interdiction du pétrole russe par l'UE

cours du petroleBudapest: Lundi, la Hongrie a maintenu ses exigences en matière d'investissements dans le secteur de l'énergie avant d'accepter un embargo sur le pétrole russe, se heurtant ainsi aux États de l'UE qui font pression pour une approbation rapide de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre la Russie pour avoir envahi l'Ukraine.
La Commission européenne a proposé au début du mois le nouveau train de sanctions contre le Kremlin, mais les mesures n'ont pas encore été adoptées, la Hongrie figurant parmi les critiques les plus virulentes du plan.

"Les solutions d'abord, les sanctions ensuite", a déclaré la ministre hongroise de la justice, Judit Varga, aux journalistes avant les discussions ministérielles de lundi à Bruxelles.

Cette déclaration va à l'encontre des appels de plusieurs gouvernements en faveur d'un accord avant le sommet des dirigeants de l'UE du 30 mai.

La Hongrie, qui est fortement dépendante du pétrole russe, a déclaré qu'elle aurait besoin d'environ 750 millions d'euros (800,8 millions de dollars) d'investissements à court terme pour moderniser les raffineries et étendre un oléoduc amenant le pétrole de Croatie.

Elle a également indiqué qu'à long terme, la conversion de son économie au pétrole russe pourrait coûter jusqu'à 18 milliards d'euros.

La semaine dernière, la Commission a proposé jusqu'à 2 milliards d'euros de soutien aux pays enclavés d'Europe centrale et orientale qui n'ont pas accès à un approvisionnement non russe - en fait la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie.

Ces États se sont également vu proposer une période de transition plus longue pour se sevrer du pétrole russe.

Pour répondre aux préoccupations à plus long terme, la Commission a publié un plan de 210 milliards d'euros destiné à mettre fin à la dépendance de l'Europe aux combustibles fossiles russes d'ici 2027, mais elle n'a pas indiqué comment les nouveaux investissements seraient répartis entre les États de l'UE.


L'une des principales pierres d'achoppement reste le montant que l'UE est prête à verser à la Hongrie pour adapter deux raffineries qui, pour l'instant, ne peuvent traiter que du brut russe, a déclaré un fonctionnaire à Reuters lundi, confirmant ainsi l'une des principales questions à l'origine de l'impasse.

Lors d'une réunion des diplomates de l'UE la semaine dernière, plusieurs envoyés, dont ceux de la France, de la Lituanie, de la Belgique et de l'Irlande, ont demandé instamment un compromis avant le sommet de l'UE la semaine prochaine afin d'éviter une escalade politique de la controverse, ont indiqué des diplomates.

(c) Reuters

Commenter La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de soutenir l'interdiction du pétrole russe par l'UE



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite