Menu
A+ A A-

Le pétrole fléchit sous les inquiétudes liées à la demande, le WTI sous les 100 dollars

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse mardi, le WTI américain glissant sous la barre symbolique des 100 dollars le baril, les inquiétudes quant à la demande regagnant du terrain malgré l'avancée des discussions concernant l'embargo européen sur le brut russe.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain fléchissait de 3,30% à 99,69 dollars, quand le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord perdait 3,22% à 102,53 dollars.

Les deux références du brut avaient déjà dévissé lundi de plus de 6%, emportées par les craintes d'un ralentissement économique global, et l'effritement de la demande chinoise dû à la flambée épidémique que connaît actuellement le pays.

La chute a été déclenchée par des inquiétudes économiques qui se sont également exprimées par une forte baisse des marchés boursiers", commente Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

De plus, "la réduction notable par l'Arabie saoudite de ses prix de vente officiels pour les clients asiatiques a clairement été interprétée par certains acteurs du marché comme un signe de faiblesse de la demande de pétrole", fait valoir M. Fritsch.

Et "la politique radicale de zéro Covid de la Chine suscite des inquiétudes quant aux perspectives de la demande de la deuxième plus grande économie du monde", commente Victoria Scholar, analyste pour Interactive investor.


La Chine est le deuxième plus grand consommateur et le premier importateur de pétrole brut au monde. Le pays affronte ces dernières semaines sa pire flambée épidémique.

De plus, "la difficulté de l'UE à trouver une réponse coordonnée sur le pétrole russe contribue peut-être" à tirer les prix vers le bas, fait remarquer Craig Erlam, analyste chez Oanda, "même si des progrès avec la Hongrie seraient en cours".

Le projet d'embargo de l'Union européenne sur le pétrole russe est actuellement bloqué car il doit être adopté à l'unanimité par les 27 Etats membres. Le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune a toutefois estimé mardi qu'il pourrait être décidé "dans la semaine".

Pour Tamas Varga, analyste chez PVM Energy, "le risque de sanctions et (de perturbations de) l'approvisionnement devrait l'emporter sur les préoccupations relatives à la demande".

"Une fois ces difficultés surmontées et les sanctions appliquées, une véritable pénurie de produits russes se fera sentir dans toute l'Europe et dans le monde", assure Tamas Varga.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fléchit sous les inquiétudes liées à la demande, le WTI sous les 100 dollars



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite