Menu
A+ A A-

Le pétrole clôt en hausse: où l'on reparle d'un embargo européen

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont repris de l'élan jeudi, le baril de Brent repassant au-dessus de la barre des 110 dollars, après des informations selon lesquelles l'Union européenne préparerait un embargo sur les exportations russes de brut.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a gagné 2,68% à 111,70 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en mai a avancé de 2,58% à 106,95 dollars.

Selon le New York Times jeudi, qui ne donnait pas de détails, l'UE "est en train de mettre au point un plan d'embargo sur le pétrole russe et cela a de toute évidence bougé le marché" en milieu de séance, a indiqué Matt Smith de Kpler.

Pour Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, "le marché a complètement inversé la tendance quand le New York Times a indiqué que l'Union européenne considérait adopter une interdiction progressive d'achats de pétrole russe".

"Cela veut dire que les pays européens vont chercher une offre alternative, qui est difficile à trouver car l'OPEP+ a refusé d'utiliser ses capacités de production supplémentaires pour suppléer au pétrole russe", a souligné l'analyste pour expliquer la brusque hausse des cours, qui étaient en repli en matinée.

Il s'attendait à ce que la majorité des pays de l'UE puisse suivre cet embargo alors que pour certains membres de l'Union, il est difficile à ce stade de se passer des hydrocarbures russes.

Matt Smith, analyste en chef pour le pétrole chez Kpler, soulignait aussi que "paradoxalement, la Russie avait exporté davantage de pétrole brut que le mois dernier".


"Certains pays ont cessé d'en importer mais d'autres en ont acheté davantage", soulignait-il citant l'Espagne et la Turquie notamment.

En début de matinée, les cours étaient en léger recul à la suite de la publication des stocks américains la veille, dont le niveau était supérieur aux attentes.

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont bondi de 9,4 millions de barils durant la semaine achevée le 8 avril, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) mercredi. Les stocks de brut restent toutefois inférieurs de 13% à la moyenne observée sur cinq ans.

Le marché était aussi moins actif que d'habitude, en raison du long week-end en Europe, en Amérique et dans la plupart des pays d'Asie, soulignait Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades, alors qu'un marché plus étroit accentue traditionnellement la volatilité des cours.

Par ailleurs, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu mercredi en légère baisse la demande mondiale de pétrole en raison des confinements en Chine.

"L'AIE cite comme raisons les blocages en Chine et les données plus faibles de la demande aux États-Unis", explique Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Selon Carsten Fritsch, l'AIE ne voit plus le marché pétrolier comme "sous-approvisionné", "car la baisse de la production de pétrole en Russie ne devrait être que de moitié inférieure à ce que l'AIE envisageait jusqu'à présent".

(c) AFP

Commenter Le pétrole clôt en hausse: où l'on reparle d'un embargo européen


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 août 2022 à 13:47

    Le pétrole flanche à l'approche de 'propositions' iraniennes…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leurs pertes lundi après que le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que son pays...

    lundi 15 août 2022 à 11:46

    Le pétrole recule après des données décevantes en Chine

    Londres: Les prix du pétrole refluaient nettement lundi, des données sur la consommation et la production industrielle en Chine laissant craindre une...

    vendredi 12 août 2022 à 22:55

    Le pétrole termine en baisse, après la réparation d'une fuit…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après l'annonce qu'une fuite dans un pipeline dans le Golfe...

    vendredi 12 août 2022 à 22:22

    Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont …

    Prague: Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours liée aux sanctions visant...

    vendredi 12 août 2022 à 17:24

    Goldman Sachs prévoit une essence à 5 dollars et un Brent à …

    New York: Le prix de l'essence au détail vient de passer sous la barre des 4 dollars le gallon, selon les données...

    vendredi 12 août 2022 à 12:20

    Le pétrole hésite, entre demande plus résiliente et marché a…

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre gains et pertes, tiraillés entre des prévisions de demande mondiale meilleures que prévu, et...

    jeudi 11 août 2022 à 22:15

    Le pétrole en hausse, la demande américaine encourageante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole brut ont grimpé jeudi, soutenus par une demande américaine plus résiliente que prévu mais aussi...

    jeudi 11 août 2022 à 15:25

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022 à 11:36

    Le pétrole en petite hausse, la demande américaine encourage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi, après les données hebdomadaires sur les stocks de brut américain et le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 11 aoüt 2022 Le prix moyen de l'essence aux États-Unis est passé sous la barre des 4 dollars, à 3,99 $ le gallon Le gallon américain Un gallon équivaut à 3,8 litres. jeudi pour la première fois depuis des mois, soulageant ainsi les conducteurs du plus grand consommateur de carburant au monde. Le litre d'essence sans plomb ordinaire s'échangeait à 1,05 dollar aux USA (environ 1,02 euro).

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite