Logo

Le pétrole en légère baisse après les stocks américains

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi, au lendemain de l'annonce de la hausse du niveau des stocks de brut américain, et après la publication d'un rapport de l'AIE rassurant sur l'approvisionnement du marché.
Vers 09H15 GMT (11H15 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 0,40% à 108,35 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en mai baissait quant à lui de 0,49% à 103,74 dollars.

Les prix du brut "se sont repliés en début de séance jeudi, à la suite de la publication des stocks américains, dont le niveau est supérieur aux attentes", commente Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont bondi de 9,4 millions de barils durant la semaine achevée le 8 avril, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) mercredi. Les stocks de brut restent toutefois inférieurs de 13% à la moyenne observée sur cinq ans.

"Le marché a été moins actif que d'habitude, en raison du long week-end en Europe, en Amérique et dans la plupart des pays d'Asie, la réduction du nombre d'acheteurs actifs ayant également contribué à la détente des prix", remarque également l'analyste.

Par ailleurs, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu mercredi en légère baisse la demande mondiale de pétrole en raison des confinements en Chine.

"L'AIE cite comme raisons les blocages en Chine et les données plus faibles de la demande aux États-Unis", explique Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.


Son estimation de la demande mondiale en pétrole a été abaissée de 260.000 barils par jour par rapport à son précédent rapport mensuel, indique l'agence. Elle est désormais attendue à 99,4 millions de barils par jour (mb/jMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) en 2022, soit en hausse de 1,9 mb/jMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. par rapport à 2021.

Selon Carsten Fritsch, l'AIE ne voit plus le marché pétrolier comme "sous-approvisionné", "car la baisse de la production de pétrole en Russie ne devrait être que de moitié inférieure à ce que l'AIE envisageait jusqu'à présent".

Le marché pétrolier devrait ainsi être "équilibré au deuxième trimestre, même sans tenir compte de la libération des réserves stratégiques de pétrole", indique l'analyste, dénotant ainsi avec les craintes d'un déficit d'offre important.

"L'AIE prévoit toujours un léger déficit de l'offre pour le second semestre, mais il devrait être plus que compensé par la libération des réserves", assure M. Fritsch.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère baisse après les stocks américains

graphcomment>