Menu
A+ A A-

Le pétrole en pause, des sanctions européennes sur le charbon russe

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, oscillant entre le rouge et le vert, alors que l'Union européenne discute de nouvelles sanctions contre Moscou, la Commission ayant proposé aux 27 d'arrêter leurs achats de charbon russe mais sans se prononcer sur l'or noir pour le moment.
Vers 15H40 GMT (17H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 0,46% à 107,03 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en mai grimpait quant à lui de 0,51% à 102,75 dollars.

La Commission européenne a proposé mardi aux 27 pays membres de l'UE de durcir les sanctions contre Moscou, en arrêtant leurs achats de charbon russe, qui représentent 45% des importations de l'UE, et en fermant les ports européens aux bateaux russes ou opérés par des Russes.

Ces discussions font suite à la découverte en Ukraine de massacres imputés aux forces russes près de Kiev, notamment à Boutcha.

"Nous travaillons sur des sanctions supplémentaires, notamment sur les importations de pétrole", a également affirmé Ursula von der Leyen.

Les propositions de Bruxelles doivent être discutées mercredi par les représentants des 27 pays membres avant une réunion lundi prochain des ministres européens des Affaires étrangères. Les sanctions requièrent l'unanimité.

Pour l'instant, le pétrole n'a pas été directement évoqué, même si cette hypothèse semble gagner du terrain.

Selon Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB, l'annonce américaine la semaine passée de puisement dans leurs réserves stratégiques de brut "peut être utilisée comme un outil pour mettre en oeuvre des sanctions pétrolières explicites comparables à l'égard de la Russie sans faire exploser le prix du pétrole".


Le président Joe Biden avait annoncé jeudi qu'il prélèverait pendant six mois un million de barils par jour dans les immenses réserves stratégiques de pétrole des États-Unis, du jamais-vu.

"Cela ouvre la possibilité de sanctions pétrolières explicites à l'encontre de la Russie, de l'ordre d'un million de barils par jour. (...) Les sanctions énergétiques sont donc de plus en plus probables", poursuit l'analyste.

"L'interdiction des importations d'énergie russe devrait faire la différence", estime Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote.

D'autant que même les nations européennes les plus dépendantes des exportations d'énergie russes envisagent ces sanctions. "La réceptivité de l'Europe (notamment de l'Allemagne) à s'abstenir d'importer du gaz russe a fait monter les enchères et devrait maintenir les prix de l'énergie soutenus", affirme Stephen Innes, analyste chez Spi Asset Management.

Les importations russes assurent à l'Europe 40% de ses besoins en gaz naturel et 30% pour le pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en pause, des sanctions européennes sur le charbon russe



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite