Menu
A+ A A-

Le pétrole en pause, entre sanctions possibles contre la Russie et réserves stratégiques

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole hésitaient entre gains et pertes lundi, pris entre de possibles nouvelles sanctions occidentales contre la Russie, après la découverte d'un grand nombre de corps de civils dans la région de Kiev, et le recours aux réserves stratégiques d'or noir.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin perdait 0,92% à 103,43 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en mai cédait quant à lui 0,64% à 98,63 dollars.

Le président ukrainien a accusé directement dimanche les dirigeants russes de "tortures" et de "meurtres", après la découverte de fosses communes et de centaines de corps de civils dans la région de Kiev récemment reprise aux forces de Moscou.

La nouvelle a provoqué l'indignation des Occidentaux, les accusations de crimes de guerre envers la Russie se multipliant.

"L'Occident a annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie en réponse aux informations faisant état de crimes de guerre russes contre la population civile en Ukraine", explique Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

L'Union européenne discute en "urgence" de nouvelles sanctions contre Moscou, réclamées notamment par la France et l'Allemagne.


Emmanuel Macron s'est en effet déclaré lundi "favorable" à ce que l'Union européenne décide de nouvelles sanctions vis-à-vis de la Russie, en évoquant le pétrole et le charbon.

Il est toutefois "peu probable", selon Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank, que l'UE "interdise les importations de pétrole et de gaz russes, car il ne serait pas possible de trouver rapidement un autre approvisionnement en particulier pour le gaz et le pétrole, ce qui aurait de graves conséquences économiques".

Les importations russes assurent à l'Europe 40% de ses besoins en gaz naturel et 30% pour le pétrole.

Le président américain Joe Biden a tenté une nouvelle fois jeudi de faire baisser les prix du pétrole en autorisant l'utilisation de plus de 180 millions de barils dans les six prochains mois. Les 30 autres pays membres de l'AIE ont promis de puiser, eux aussi, dans leurs réserves stratégiques.

Mais puiser dans les réserves stratégiques suffira-il pour combler le déficit de l'offre causé par les sanctions occidentales? "En un mot, non", abonde Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.
"On s'attend à ce que jusqu'à 3 millions de barils par jour de pétrole russe soient bloqués ce mois-ci. Cela dépasse de loin la libération de pétrole des stocks stratégiques" affirme Stephen Brennock.
"La vague entrante de barils atténuera donc le déficit de l'offre, mais ne l'éliminera pas" poursuit-il.
(c) AFP

Commenter Le pétrole en pause, entre sanctions possibles contre la Russie et réserves stratégiques



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite