Logo

Les prix du pétrole s'apprêtent à ouvrir après la plus forte baisse hebdomadaire depuis 2 ans, les traders attendent les détails du SPR

prix du petrole ParisParis: Les contrats à terme sur le pétrole devaient s'ouvrir aux échanges asiatiques dimanche, après que les indices de référence du Brent et du pétrole brut américain aient enregistré la semaine dernière leurs plus fortes baisses hebdomadaires en deux ans, alors que les États-Unis ont annoncé la plus grande libération jamais effectuée de la réserve stratégique de pétrole américaine.
Les deux contrats (Brent et WTI) se sont établis en baisse d'environ 13% pour la semaine.

Jeudi, le président américain Joe Biden a annoncé une libération de 1 million de barils par jour (bpj) de pétrole brut pour six mois à partir de mai, ce qui représenterait 180 millions de barils.

Vendredi, les pays membres de l'Agence internationale de l'énergie se sont engagés à une autre libération coordonnée de pétrole lors d'une réunion extraordinaire, selon le ministère Japonais de l'industrie.

Pourtant, "lorsque vous regardez la libération du SPR, il y a encore beaucoup de questions sur la façon dont ils vont faire sortir tout ce pétrole", a déclaré Phil Flynn, un analyste de Price Futures Group. "Nous devrons attendre et voir".

Le commerce est volatile depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février.

Les marchés de l'énergie du monde entier ont été ébranlés et ont suscité des inquiétudes quant à l'offre mondiale lorsque les sanctions imposées à la Russie à la suite de l'invasion ont perturbé l'approvisionnement en pétrole et fait grimper les prix du pétrole à près de 140 $ le baril, le plus haut depuis environ 14 ans.

Certaines nouvelles baissières au cours du week-end pourraient apporter un certain soulagement aux prix.

Le géant énergétique public russe Gazprom a déclaré dimanche qu'il continuait à fournir du gaz naturel à l'Europe via l'Ukraine, conformément aux demandes des consommateurs européens.

Entre-temps, les Émirats arabes unis (EAU) ont salué l'annonce d'une trêve au Yémen sous l'égide de l'ONU et l'arrêt de toutes les opérations militaires dans ce pays et à la frontière entre l'Arabie saoudite et le Yémen, a rapporté samedi l'agence de presse nationale des EAU, WAM. Le groupe Houthi, aligné sur l'Iran, qui combat une coalition incluant les EAU au Yémen, a également salué la trêve.


(c) Reuters

Commenter Les prix du pétrole s'apprêtent à ouvrir après la plus forte baisse hebdomadaire depuis 2 ans, les traders attendent les détails du SPR

graphcomment>