Menu
A+ A A-

Le pétrole dévisse après l'annonce de Biden, qui va libérer 180 millions de barils

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont plongé jeudi après l'annonce du président des États-Unis Joe Biden, qui s'est engagé à puiser plus de 180 millions de barils dans les réserves stratégiques américaines pour soulager le marché.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'était le dernier jour d'utilisation, a lâché 4,88% pour terminer à 107,91 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), avec échéance le même mois, a lui chuté de 6,99%, à 100,28 dollars.

Joe Biden a indiqué, lors d'un discours à la Maison Blanche, qu'un million de barils seraient injectés quotidiennement au cours des six prochains mois, soit plus de 180 millions de barils, "afin d'augmenter l'approvisionnement (...) jusqu'à ce que la production accélère, plus tard cette année".

Il s'agit de la plus importante ponction dans les réserves stratégiques américaines, dont le niveau était déjà au plus bas depuis près de 20 ans (mai 2022).

"La dernière utilisation des réserves (50 millions de barils annoncés en novembre) n'était pas assez conséquente et a été complètement occultée", a rappelé Matt Smith, analyste du cabinet Kpler. "Donc cette fois, ils ont voulu frapper fort."

Pour autant, "est-ce vraiment la peine de lâcher un million de barils par jour pour n'obtenir qu'une baisse de 5 dollars (le baril) ?", s'est-il interrogé. "On aurait pu penser qu'une annonce comme celle-là aurait suscité plus de réaction" des cours.


"Si cette utilisation des réserves va certainement aider à détendre le marché à court terme, cela n'apporte pas de solution à long terme", a également tempéré, dans une note, Bart Melek, de TD Securities.

Pour lui, cette initiative pourrait "accroître, à l'avenir, les risques structurels liés aux capacités inutilisées", a-t-il poursuivi.

Selon Matt Smith, ces nouveaux barils issus des réserves stratégiques pourraient arriver sur le marché "d'ici une semaine ou deux". Pour autant, acheminer de tels volumes en continu "pourrait être délicat" techniquement, prévient-il.

L'annonce de Joe Biden a relégué au second plan la décision des membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés de l'OPEP+.

À l'issue de leur réunion, les alliés ont décider de relever leur production quotidienne de 423.000 barils, maintenant le cap défini en juillet dernier, malgré les appels à une augmentation supérieure alors que le baril se maintient au-dessus de 100 dollars.

"C'était déjà intégré par le marché", selon Matt Smith.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dévisse après l'annonce de Biden, qui va libérer 180 millions de barils


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    lundi 23 mai 2022 à 21:53

    Le pétrole en très modeste hausse avec les premiers assoupli…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en très modeste hausse lundi, légèrement soutenu par des adoucissements de restrictions sanitaires...

    lundi 23 mai 2022 à 13:50

    La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de…

    Budapest: Lundi, la Hongrie a maintenu ses exigences en matière d'investissements dans le secteur de l'énergie avant d'accepter un embargo sur le...

    lundi 23 mai 2022 à 13:00

    ⛽️ Prix des carburants: L'essence augmente, le diesel baisse

    Paris: Les prix des carburants routiers Français ont continué d'augmenter la semaine passée, sauf pour le gasoil et le GPL. Pour sa part, la...

    lundi 23 mai 2022 à 11:19

    Le pétrole en timide hausse avec les premiers déverrouillage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse lundi, soutenus par les adoucissements des restrictions sanitaires en Chine, rassurant sur la...

    lundi 23 mai 2022 à 11:18

    L'AIE met en garde contre une crise énergétique qui accentue…

    Paris: La crise de la sécurité énergétique depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie ne doit pas conduire à une dépendance accrue...

    vendredi 20 mai 2022 à 22:27

    Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et...

    vendredi 20 mai 2022 à 14:12

    L'ex-chancelier Gerhard Schröder quitte le conseil d'adminis…

    Moscou: La compagnie pétrolière publique russe Rosneft a annoncé vendredi que l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder et l'homme d'affaires allemand Matthias Warnig l'avaient...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite