Menu
A+ A A-

Washington va puiser comme jamais avant dans ses réserves stratégiques de pétrole

cours du petroleWashington: Le président américain Joe Biden, confronté à une inflation record minant sa popularité, va puiser comme jamais dans les immenses réserves de pétrole américaines pour tenter de juguler la flambée des prix à la pompe.
Il a ordonné de puiser 1 million de barils par jour dans les réserves stratégiques de pétrole pendant six mois, une initiative "sans précédent" dans l'histoire américaine, a annoncé la Maison Blanche jeudi.

La perspective de ce déversement record d'or noir américain faisait déjà baisser les cours jeudi à Londres comme à New York, d'environ 5%.

Cette initiative doit selon un communiqué de l'exécutif américain servir à "faire la transition jusqu'à ce que la production (américaine) augmente en fin d'année".

L'administration américaine utilisera les revenus tirés de la vente de ces réserves pour reconstituer les stocks "dans les années à venir".

La Maison Blanche, à laquelle l'opposition républicaine reproche de plomber l'activité pétrolière aux États-Unis, promet de "faire tout ce (qu'elle) peut" pour encourager l'extraction sur le territoire américain.

Joe Biden demande par exemple désormais au Congrès d'imposer des amendes aux entreprises qui disposent des permis et des terrains nécessaires, mais qui ne les exploitent pas.

Toujours dans l'idée de renforcer l'indépendance énergétique américaine, le président va invoquer le "Defense Production Act", un texte hérité de la Guerre Froide qui lui permet de prendre des décisions économiques par décret, pour encourager le développement des énergies vertes.


⤵ Cavernes de sel

Le président démocrate de 79 ans tente depuis l'invasion de l'Ukraine de faire porter le blâme de la flambée de l'inflation au président russe Vladimir Poutine, alors même que la hausse des prix avait commencé avant.

Mais cette rhétorique ne semble pas convaincre les Américains, alors qu'approchent des élections législatives à l'automne qui menacent de réduire Joe Biden à l'impuissance pour le reste de son mandat.

Sa cote de confiance dépasse à peine les 40%, selon divers sondages, un niveau très bas.

Les réserves stratégiques américaines de pétrole ont été créées en 1975 pour contrecarrer les chocs pétroliers.

Enfouies dans d'immenses cavernes de sel allant jusqu'à 800 mètres de profondeur le long de la côte du Golfe du Mexique, elles peuvent emmagasiner jusqu'à 714 millions de barils d'or noir mais comptent actuellement 568 millions de barils.

L'administration américaine puise déjà de façon continue dans ces réserves stratégiques depuis l'automne, lorsque la hausse des prix du pétrole s'est installée: elle avait annoncé en novembre vouloir débloquer 50 millions de barils, puis de nouveau 30 millions début mars.

⤵ Inflation

Selon le dernier indicateur d'inflation en date, l'indice PCE publié jeudi par le département du Commerce, les prix à la consommation ont continué leur escalade en mars aux États-Unis en progressant de 6,4% sur un an et 0,6% sur un mois.

A l'approche des élections législatives de mi-mandat, la Maison Blanche a fait de la lutte contre cet emballement des prix, jamais vu depuis les années 1980, l'une de ses priorités.

Puiser encore plus dans les réserves stratégiques peut aider mais "le marché est actuellement inondé des nouvelles faisant bouger les prix à la hausse ou à la baisse", rappelle John Kilduff.

L'initiative de l'administration Biden aurait d'autant plus d'impact si "d'autres pays montent aussi au créneau", souligne le spécialiste en regrettant que les membres de l'OPEP+ "ne bougent pas pour l'instant le petit doigt".

Les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), menés par Ryad, et leurs dix alliés conduits par Moscou (OPEP+), ont de fait convenu jeudi d'une nouvelle ouverture de leurs vannes d'or noir mais très modeste: de l'ordre de 432.000 barils par jour pour le mois de mai.

La communauté internationale avait pourtant multiplié les appels pour qu'ils pompent plus allègrement et ainsi calment la volatilité des prix.

Le pétrole a en effet tutoyé le 7 mars ses records historiques de prix atteints lors de la crise financière de 2008, dépassant les 130 dollars le baril avant de redescendre entre 100 et 110 dollars actuellement.

Le prix de l'essence à la pompe aux États-Unis a dépassé son pic de 2008, bien au-dessus de 4 dollars le gallon (3,78 litres).

(c) AFP

Commenter Washington va puiser comme jamais avant dans ses réserves stratégiques de pétrole



    Communauté prix du baril


    Les Réserves de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur les réserves de pétrole

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    lundi 18 mars 2024

    🇺🇸 USA: réserves stratégiques de pétrole reconstituées fin 2…

    Houston: Les Etats-Unis auront reconstitué leurs réserves stratégiques de pétrole d'ici la fin de l'année, après les avoir massivement ponctionnées pour soulager...

    vendredi 16 décembre 2022

    Les USA lancent le réapprovisionnement de leurs réserves str…

    Washington: Le département américain de l'Energie va commencer à racheter du pétrole pour remplir de nouveau les cuves des réserves stratégiques d'or...

    mardi 25 octobre 2022

    L'Arabie saoudite fustige l'utilisation de réserves par les …

    Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence qui vise selon lui à "manipuler les...

    lundi 19 septembre 2022

    Les réserves d'énergies fossiles contiennent 3500 milliards …

    Paris: Les réserves mondiales de combustibles fossiles contiennent l'équivalent de 3500 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, qui seraient...

    jeudi 18 août 2022

    Nouvelle diminution des réserves de pétrole en Suisse

    Berne: Les difficultés d'approvisionnement par le Rhin et par les voies de chemins de fer étrangers entravent à nouveau le ravitaillement en...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 12 juin 2024

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    jeudi 30 mai 2024

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétro…

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des...

    mercredi 29 mai 2024

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite