Menu
A+ A A-

Les doutes sur l'Ukraine relancent le pétrole vers le haut

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur mercredi, le marché doutant de nouveau d'une solution diplomatique imminente en Ukraine, et l'insuffisance de l'offre mondiale a repris sa place au centre des préoccupations.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mai, a clôturé sur un gain de 2,92% à 113,45 dollars, après avoir frôlé les 115 dollars plus tôt dans la journée (114,80).

A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance également en mai, a lui pris 3,43% pour finir à 107,82 dollars.

"Le pétrole est sorti de son accès de faiblesse alors que les (nouvelles de) progrès significatifs dans les pourparlers sur un cessez-le-feu apparaissent prématurés", a décrypté, dans une note, Bart Melek, de TD Securities.

"Le marché est de nouveau en prise avec la réalité", a abondé Robert Yawger, responsable des contrats à terme sur l'énergie chez Mizuho Securities. "Il n'y aura pas de plan de paix russe dans le quart d'heure, donc les sanctions ne vont pas être levées de sitôt."

Les opérateurs ont plus que jamais en tête les barils russes qui manquent à l'appel, malgré l'absence de sanctions visant directement le pétrole venu de Russie.

Selon M. Yawger, les exportations russes sont actuellement amputées d'environ 1,5 million de barils par jour pour le brut et d'un million pour les produits raffinés.

Le cabinet Rystad Energy estime lui que le raffinage en Russie est inférieur de près de 13% à sa capacité disponible, du fait d'une "série de facteurs", notamment la décision de nombreux gouvernements, négociants, compagnies, transporteurs ou assureurs de réduire, voire de suspendre leurs relations commerciales avec les producteurs russes.


"Ces inquiétudes sur l'offre font plus que compenser" celles liées aux confinements décrétés dans plusieurs villes de Chine, dont Shanghai, pour tenter de contenir une résurgence des cas de coronavirus, selon Bart Melek.

L'impression générale a été renforcée par la contraction beaucoup plus marquée que prévu des réserves commerciales américaines de pétrole, qui ont fondu de 3,4 millions de barils en une semaine, après 2,5 millions de barils lors des sept jours précédents.

Malgré ces tensions, le marché n'attend aucun geste de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'accord OPEP+, qui se réunissent jeudi en visioconférence.

"Je ne pense pas qu'on verra autre chose que les 400.000 barils" quotidiens supplémentaires en mai qui correspondraient au maintien du calendrier de relèvement limité de la production débuté en juillet dernier, annonce M. Yawger.

Pour lui, l'effet d'une telle annonce serait d'autant plus limité que selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les membres de l'OPEP+ accusent déjà un retard de 1,1 million de barils par jour par rapport à leurs objectifs de production.

(c) AFP

Commenter Les doutes sur l'Ukraine relancent le pétrole vers le haut



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie...

    mardi 27 février 2024 à 22:25

    Le pétrole monte encore, la suspension des exportations d'es…

    New York: Les cours du pétrole ont enregistré une seconde séance de hausse significative, mardi, encouragés par la suspension d'une partie des...

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite