Menu
A+ A A-

Les Emirats réaffirment leur attachement à l'Opep+ et taclent les Occidentaux

cours du petroleDubaï: Les Emirats arabes unis ont appelé lundi les Occidentaux à être "raisonnables" dans leurs attentes, en réaffirmant leur attachement à l'alliance Opep+, qui inclut la Russie alors que le marché du brut est sous pression à la suite de l'invasion russe en Ukraine.
L'OPEP+ réunit les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, menée par l'Arabie saoudite, et dix autres pays exportateurs non membres de l'OPEP, menés par la Russie.

Les membres de l'OPEP+ refusent pour l'instant d'augmenter significativement leur production pour soulager le marché, se tenant au relèvement graduel de 400.000 barils par jour chaque mois.

L'alliance nouée par l'OPEP avec d'autres grands pays producteurs, dont la Russie, est "là pour rester", a déclaré le ministre émirati de l'Energie Suhail al-Mazrouei, lors du forum mondial de l'énergie de l'Atlantic Council, à Dubaï.

M. Mazrouei, dont le pays est un important producteur de l'OPEP, a affirmé que les pays du Golfe étaient décidés à ne pas laisser "la politique" miner l'organisation.

"A moins que quelqu'un ne soit prêt à fournir 10 millions de barils par jour, on ne peut pas remplacer les Russes" sur le marché, a-t-il poursuivi.

Alors que les pays occidentaux pressent l'OPEP, qui doit se réunir le 31 mars, d'augmenter sa production pour freiner l'envolée ds prix du brut, le ministre émirati a estimé que cela était "difficile", alors que certains pays membres font face à un déclin de leur production, en raison de la baisse des investissements dans le secteur pétrolier.

"Lors de la COP 26 (sur le climat), tous les pays producteurs se sont sentis indésirables. Aujourd'hui, parce qu'ils veulent qu'on augmente notre production, on est à nouveau des supers héros. Mais ça ne marche pas comme ça", a-t-il ironisé.


Le ministre a plaidé pour des investissements à long terme dans le secteur et une approche plus "raisonnable" vis-à-vis de la transition énergétique.

Il a également mis en garde contre l'impact de la guerre en Ukraine sur les prix de toutes les matières premières, et pas seulement l'énergie, en appelant à un règlement "diplomatique" du conflit.

(c) AFP

Commenter Les Emirats réaffirment leur attachement à l'Opep+ et taclent les Occidentaux



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    Le pétrole aux Emirats arabes unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Emirats arabes unis

    lundi 31 juillet 2023

    Le géant pétrolier des Emirats promet d'"accélérer…

    Dubaï (Emirats arabes unis): Le géant pétrolier des Emirats arabes unis, Adnoc, a annoncé lundi avoir revu à la hausse ses ambitions...

    dimanche 02 avril 2023

    Alger, Bagdad et les géants pétroliers du Golfe coupent la p…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït ont annoncé dimanche une réduction dès mai de leur...

    dimanche 02 avril 2023

    Plusieurs pays annoncent réduire leur production de pétrole…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït, ont annoncé dimanche une réduction de leur production de pétrole...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite