Menu
A+ A A-

Un embargo pétrolier et gazier de l'UE contre la Russie pourrait frapper durement le Royaume-Uni

prix du petroleLondres: Si l'Union européenne décide d'imposer un embargo total sur le pétrole et le gaz à la Russie, l'onde de choc de cette décision coûtera à l'économie britannique plus de 90 milliards de dollars, a déclaré le chancelier britannique.
Cet avertissement fait suite à l'appel lancé par le Premier ministre Boris Johnson aux alliés du Royaume-Uni pour qu'ils suivent son exemple et interdisent toute importation de combustibles fossiles russes. Le Royaume-Uni a déclaré au début du mois qu'il éliminerait progressivement les importations de pétrole russe, qui représentent environ 8 % de ses importations totales, d'ici la fin de l'année.

À la recherche de sources d'approvisionnement alternatives, M. Johnson s'est rendu cette semaine en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, mais, selon un rapport du Wall Street Journal, la visite n'a pas été exactement productive, les responsables saoudiens affirmant que le Premier ministre britannique a quitté Riyad les mains vides.

Les États-Unis ont également interdit le pétrole et le gaz russes et cherchent actuellement des alternatives, allant même jusqu'à tendre la main au Venezuela et promettant un allègement des sanctions en échange de livraisons de pétrole.

L'UE, quant à elle, a adopté une position plus prudente sur les sanctions relatives au pétrole et au gaz en raison de sa dépendance excessive à l'égard des combustibles fossiles russes. La Russie fournit environ 40 % du gaz importé par l'UE et un quart de son pétrole brut.

Toutefois, si Bruxelles décide, pour une raison ou une autre, de durcir sa position malgré le risque de récession, l'économie britannique, qui ne fait même plus partie de l'UE, subira un choc de 92 à 98,7 milliards de dollars (70-75 milliards de livres), a déclaré le chancelier Rishi Sunak aux autres ministres. Ce montant équivaut à 3 % du PIB du Royaume-Uni.

Selon la Banque centrale européenne, une baisse de 10 % de l'approvisionnement en gaz de l'Europe se traduirait par une baisse de 0,7 % du PIB.

Ainsi, au lieu d'interdire les importations de pétrole et de gaz russes, l'UE va désormais tenter de réduire de deux tiers ses importations de gaz russe en l'espace d'un an.



Commenter Un embargo pétrolier et gazier de l'UE contre la Russie pourrait frapper durement le Royaume-Uni



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 30 mai 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, les inquiétudes sur l'inflation américai…

    Londres: Les prix du pétrole glissaient légèrement jeudi avant la publication de données économiques clefs aux États-Unis, les inquiétudes quant à une reprise...

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite