Logo

Face à la pénurie de pétrole, l'AIE prône une réduction des transports

cours du petroleParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a exhorté vendredi les consommateurs à voyager moins, à partager les transports et à conduire plus lentement, dans le cadre d'un plan en dix points visant à réduire la consommation de pétrole, alors que l'invasion de l'Ukraine par la Russie renforce les inquiétudes concernant l'approvisionnement.
Le plan élaboré par le groupement, basé à Paris, de 31 pays industrialisés - qui n'inclut pas la Russie - souligne l'urgence face à la pénurie provoquée par les sanctions et l'aversion des acheteurs pour le pétrole russe, qui ont entraîné une hausse du prix des carburants.

Selon l'AIE, ces recommandations - qui portent notamment sur l'abaissement des limites de vitesse, le travail à domicile, les journées sans voiture dans les villes, la réduction du prix des transports publics et le développement du covoiturage - pourraient réduire la demande de pétrole de 2,7 millions de barils par jour en quatre mois.

De nombreux États membres de l'AIE et d'autres pays ont mis néanmoins en place des aides face à l'augmentation des prix de l'électricité et des carburants utilisés pour les transports, ou envisagent de le faire. Des mesures qui pourraient nuire aux objectifs de l'agence de réduire la demande.

En novembre, l'agence prévoyait que les subventions aux combustibles fossiles atteindraient en 2021 le taux annuel le plus élevé jamais enregistré, soit 440 milliards de dollars (399 milliards d'euros), alors que les gouvernements du monde entier tentent de protéger les consommateurs contre les hausses de prix.

L'annonce de vendredi intervient après la présentation par l'agence d'un autre plan d'action similaire, au début du mois, visant à réduire la dépendance de l'Europe au gaz russe. Selon ce plan, une réduction de plus d'un tiers des importations européennes de gaz russe en l'espace d'un an est possible.

L'AIE a exhorté les gouvernements à pérenniser toutes ces mesures, non seulement pour des raisons économiques mais également pour lutter contre le changement climatique.

(c) Reuters

Commenter Face à la pénurie de pétrole, l'AIE prône une réduction des transports

graphcomment>