Logo

Selon l'Ufip, pas de pénurie de carburants, mais des contingentements

Pétrole en FrabceParis: La France n'est pas dans une situation de pénurie de carburants, même si des vendeurs en gros optent pour des contingentements de volumes face aux répercussions du conflit en Ukraine, a déclaré jeudi à Reuters le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).
Le gouvernement français présentera la semaine prochaine des mesures de soutien dans le cadre du "plan de résilience économique et social" annoncé par Emmanuel Macron.

Une intervention sur les prix des carburants est prévue, a fait savoir mardi Matignon à l'issue d'une concertation entre le Premier ministre Jean Castex et des représentants des filières économiques concernées.

Selon les services du chef du gouvernement, la France dispose de trois mois de stocks stratégiques en carburant pour couvrir la totalité des importations.


"Certains vendeurs en gros ont contingenté leurs ventes par crainte d’une pénurie qui n’existe pas encore. Ce n’est même pas une anticipation, c’est une crainte. Comme à chaque fois qu’il y a une crise qui risque de dégénérer, ils mettent leurs clients à un certain pourcentage de leurs volumes habituels – j’ai entendu parler de 80% mais ça peut varier d’un acteur à l’autre", a détaillé Olivier Gantois auprès de Reuters.
"Il y a des contingentements de volumes mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on est dans une situation de pénurie" souligne le président de l'Ufip.
"Mais il est bien clair, avec l’incertitude actuelle, qu’on est incapable de dire qu’il n’y aura pas de pénurie.
Peut-être que, demain ou après-demain, un événement majeur nous précipitera dans une pénurie que je n’anticipe pas aujourd’hui
" a-t-il ajouté.


Commenter Selon l'Ufip, pas de pénurie de carburants, mais des contingentements

graphcomment>