Menu
A+ A A-

Londres appelle l'ensemble du G7 à interdire les importations de pétrole russe

cours du petroleWashington: Le Royaume-Uni a exhorté mercredi l'ensemble des pays du G7 à "mettre fin à leur utilisation de pétrole et gaz russes", à l'instar de Londres et de Washington, en riposte à l'invasion de l'Ukraine décidée par le président russe Vladimir Poutine.
"Poutine doit échouer", a déclaré la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss lors d'une visite aux États-Unis.

"Dans notre réponse, nous devons redoubler de sanctions", a-t-elle affirmé dans une conférence de presse avec son homologue américain Antony Blinken.

Cela inclut selon elle une déconnexion "totale" des banques russes du système international Swift. L'Union européenne a déjà débranché sept banques russes de cette plateforme de messagerie sécurisée qui permet des opérations-clés, mais a pris soin à ce stade d'épargner deux gros établissements financiers très liés au secteur des hydrocarbures, en raison de la forte dépendance de plusieurs Etats européens au gaz russe.

Pour la même raison, l'UE ne veut pas interdire pour l'instant les importations d'énergie russe comme l'ont annoncé mardi les États-Unis et le Royaume-Uni.

"L'Union européenne importe 40% de son gaz de Russie et entre 20 et 30% de son pétrole alors que les États-Unis sont à 8% pour le pétrole et n'importent pas de gaz russe", a fait valoir la ministre française de la Transition écologique Barbara Pompili, qui se trouvait à New York au titre de la présidence française de l'UE.

"On ne peut pas passer de 40% à rien en 5 minutes", a-t-elle ajouté, tout en rappelant le plan européen pour que les Vingt-Sept se passent des deux tiers de leurs importations de gaz russe d'ici la fin de l'année.

Dans un discours qu'elle doit prononcer jeudi à Washington, Liz Truss doit renouveler son appel aux Occidentaux à accroître encore la "pression" sur Moscou, selon des extraits transmis par son ministère.


"L'ère de la complaisance est finie" et les Occidentaux ne peuvent "plus jamais autoriser une telle agression à se développer sans contrôle": "cela signifie agir maintenant" et "être fort", doit-elle dire.

Estimant que la guerre en Ukraine constitue un "changement de paradigme" au même titre que les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, elle doit plaider pour une approche plus dure en matière de sécurité internationale.

"La manière dont nous répondons aujourd'hui jettera les bases de cette nouvelle ère. Si nous ne contestons pas l'expansionnisme de Poutine, cela enverra un dangereux message à de potentiels agresseurs et personnes autoritaires à travers le monde", estime-t-elle.
"Nous devons partir du principe que la seule chose que les agresseurs comprennent est la force" doit-elle aussi déclarer.
Mercredi, Antony Blinken s'est aussi dit "absolument convaincu que Poutine échouera "in fine". "La Russie va encaisser une défaite stratégique, quels que soient ses gains tactiques de court terme en Ukraine", a-t-il estimé.

Affirmant que les sanctions avaient déjà "effacé trente années de progrès d'intégration de la Russie dans le reste du monde", il a aussi promis de continuer à "augmenter la pression" sur le président russe.

Le secrétaire d'Etat américain a par ailleurs appelé "le Kremlin à permettre immédiatement aux civils ukrainiens de quitter en toute sécurité les villes d'Ukraine assiégées par les forces russes", accusant Moscou de "bloquer" ces départs.

"La proposition du Kremlin de créer des couloirs humanitaires menant en Russie ou au Bélarus est absurde. Il est offensant de suggérer que les Ukrainiens devraient chercher refuge auprès de ce même gouvernement qui fait preuve d'un tel mépris pour leur vie", a martelé Antony Blinken.

(c) AFP

Commenter Londres appelle l'ensemble du G7 à interdire les importations de pétrole russe


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    vendredi 27 mai 2022

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    mercredi 25 mai 2022

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mardi 24 mai 2022

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mardi 10 mai 2022

    Les États-Unis ont demandé à la société brésilienne Petrobra…

    Rio de Janeiro: En mars, des responsables du gouvernement américain ont demandé à la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras si elle pouvait...

    lundi 09 mai 2022

    Biden a mis sur la touche les partenaires énergétiques mondi…

    Washington: En mars, les États-Unis ont annoncé un déblocage record de leurs réserves d'urgence de pétrole brut sans consulter leurs partenaires de...

    jeudi 21 avril 2022

    Hydrocarbures russe: Janet Yellen inquiète des répercussions…

    Washington: Une interdiction par l'Europe des importations de gaz et pétrole russes risque de faire flamber les prix de l'énergie dans le...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 mai 2022 à 22:20

    Le pétrole au plus haut depuis deux mois, achats de couvertu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau progressé vendredi à la faveur d'achats de couverture avant un long week-end...

    vendredi 27 mai 2022 à 13:55

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    vendredi 27 mai 2022 à 11:58

    Le pétrole profite du début de la saison des déplacements au…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, le marché se réjouissant des perspectives de forte demande avec le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite